International

Le pest control menacé en Virginie-Occidentale : la NPMA sort les crocs

Le droit de l'État de la Virginie occidentale, le système juridique et le concept de justice avec un rendu 3D d'un marteau sur le drapeau de Virginie occidental sur fond bleu.
©niroworld
Publicités
bannière podcast rat
Accueil » Le pest control menacé en Virginie-Occidentale : la NPMA sort les crocs

En Virginie-Occidentale, un projet de loi actuellement en cours d’examen secoue le secteur de la lutte antiparasitaire. S’il est adopté, n’importe qui pourra effectuer des services de lutte anti-nuisibles sans aucun agrément. De plus, le ministère de l’Agriculture de Virginie perdra sa capacité de régulateur des biocides et produits phytopharmaceutiques (pesticides).

Un projet de loi sur le pest control qui fait grand bruit en Virginie-Occidentale (États-Unis)…

Le Sénat va bientôt statuer sur cette proposition de loi qui concerne le pest control en Virgine-Occidentale. Quelle est-elle ? HB 4644 propose que les gens soient en mesure de proposer des applications professionnelles de pesticides sans aucun agrément.

Cette loi, si elle est adoptée, aura une incidence négative sur la santé publique et la sécurité. Elle impactera également l’encadrement de la profession de technicien applicateur dans l’État de Virginie-Occidentale.

Le ministère de l’Agriculture de Virginie-Occidental est actuellement le principal régulateur des pesticides (biocides et produits phytosanitaires). Mais en vertu de la loi fédérale, si si ce projet de loi se concrétise, la lutte antiparasitaire serait réglementée en Virginie-Occidentale par l’EPA (Agence américaine de protection de l’environnement). Plus précisément le bureau régional de l’EPA à Philadelphie, en Pennsylvanie, deviendrait le régulateur du pest control dans cet État.

On pourrait donc appliquer des pesticides sans agrément, mais également sans satisfaire aux exigences fédérales minimales nécessaires au ministère de l’Agriculture de Virginie-Occidentale pour réglementer les insecticides, fongicides et rodonticides.

Des services de lutte antiparasitaire sans agrément en Virginie-Occidentale : qui sont les perdants ?

Si les personnes qui effectuent les applications de pesticides ne sont pas correctement formées, les risques pour les humains, les animaux non ciblés et l’environnement sont accrus.

West Virginia Pest Management Association

Permettre à l’EPA de réglementer les pest control en Virginie-Occidentale provoquerait un « chaos réglementaire« , a déclaré la West Virginia Pest Management Association (WVPMA) dans une lettre. Celle-ci détaille les raisons pour lesquelles il ne faut surtout pas promulguer cette loi. La WVPMA a envoyé ce courrier aux sénateurs et au gouverneur de Virginie-Occidentale, qui statueront sur le projet de loi très bientôt. Mais le gouverneur peut exercer un droit de veto en cas d’adoption de la loi.

La WVPMA a également noté que le projet de loi HB 4644 « donnerait le champ libre aux opérateurs peu scrupuleux ». En effet, ils ne seraient pas tenus de suivre une formation, une réglementation, un certificat (agrément) ou une assurance.

Lire également | Certibiocide, formation et réglementation, comme une évidence…

Des applicateurs non encadrés, sans agrément ni formation utilisant des produits de lutte ant-nuisibles de manière incorrecte… Cela aurait des « conséquences potentiellement mortelles » et « créerait un flou juridique », ajoute la WVPMA dans sa lettre.

« Les consommateurs qui engagent des entreprises non qualifiées pour inspecter ou traiter leurs maisons contre les termites risquent des centaines de milliers de dollars de dommages. Ils n’ont aucun recours en matière de sécurité si des exigences minimales en matière d’assurance ne sont pas requises », indique la lettre à titre d’exemple. 

Lire également |Usage des pesticides à la maison : l’étude Pesti’Home décryptée pour vous

La riposte de la NPMA contre le projet de loi sur la dérégulation du pest control en Virginie-Occidentale

Pour plaider contre le projet de loi et persuader davantage les sénateurs de voter contre, la National Pest Management Association (NPMA) a créé Voter Voice.

« Voter Voice est un excellent outil. En effet, les gens de notre industrie veulent souvent contacter leurs représentants. Mais ils n’ont peut-être pas les coordonnées ou ne savent pas exactement quoi dire », a déclaré Ashley Amidon, la vice-présidente des politiques publiques pour la NPMA.

Voter Voice permet aux utilisateurs de remplir un formulaire qui reprend les informations et de l’envoyer directement aux législateurs. « À long terme, cela forme de grands défenseurs de notre industrie », dit-elle. « Lorsque nous avons un problème législatif, c’est un moyen de canaliser rapidement de nombreuses voix chez le législateur. »

HB 4644 a été présenté à la législature de Virginie-Occidentale le 11 février 2022. Certains représentants républicains le soutiennent. Onze jours plus tard, la Chambre l’a adopté. Il doit maintenant être soumis au vote au Sénat.

Lire également :

Source : PMP | National Pest Management Association (Voter Voice)

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
28
Bravo
3
Instructif
17
Intéressant
15

Découvrez aussi

commentaires clos