Association

CEPA : nouvelle certification & mise à jour…

Cepa Certified logo
©CEPA

Fondée en 1974, CEPA The Good Pest Manager est l’association représentant l’industrie de la lutte contre les nuisibles au niveau européen. Sa mission est de contribuer à la protection des citoyens européens et au bon fonctionnement de l’industrie européenne, dans le respect de l’environnement et de la biodiversité.

Lors du Parasitec Paris 2021, une conférence a eu lieu pour présenter la certification CEPA Certified, et sa norme européenne 16636. Ce fut l’occasion de rappeler et d’illustrer l’objectif de CEPA Certified. L’association est partie d’un constat simple : la réglementation européenne prévoit des règles pour les experts formés à la lutte contre les nuisibles, mais ne définit pas ce qu’est un  » expert formé « . Ainsi, les définitions d’un expert formé diffèrent en Europe ; la durée, la fréquence et le contenu des formations sont différents d’un pays à l’autre. 

Dans ce contexte, la certification CEPA fait office de norme industrielle et de garantie des pratiques de lutte anti-nuisible des experts formés. Cette norme européenne convient à tous les types d’entreprises et spécifie les exigences, recommandations et compétences de base selon lesquelles les entreprises de services de gestion des nuisibles doivent opérer pour répondre aux besoins de leurs clients, qu’il s’agisse d’entreprises privées, d’autorités publiques ou de particuliers .

La certification CEPA se développe en Europe, avec 25 organismes certificateurs accrédités et plus de 650 organisations de lutte contre les nuisibles certifiées dans plus de 23 pays.

Tout est prêt ! L’initiative des promoteurs de la certification CEPA sera bientôt relancée sous une forme révisée et actualisée.

L’initiative a été lancée en 2015 pour promouvoir la certification CEPA en Europe grâce à l’aide d’acteurs externes qui ont décidé d’adhérer à l’initiative du CEPA afin d’améliorer  la qualité des promoteurs et de défendre la vision et la mission de celle-ci  au sein de leurs réseaux. 

L’idée était de créer un réseau entre le CEPA et les promoteurs externes où ces derniers s’engagent à diffuser les contenus du CEPA par le biais de leurs plateformes en ligne et de leurs canaux de communication, tandis que le CEPA garantissait l’inclusion dans le réseau CEPA et une reconnaissance approfondie au niveau européen.

Sept ans après le lancement de l’initiative et alors que de nombreux nouveaux acteurs ont rejoint le CEPA pour promouvoir la professionnalisation du secteur de la lutte contre les nuisibles en Europe, il est temps de revitaliser l’initiative et de la mettre à jour. La situation en Europe a changé au cours des dernières années, les canaux de communication ont évolué et le CESP (contrat d’engagement de service public) aussi. 

Pour marquer le début de ce deuxième chapitre, CEPA mettra bientôt à la disposition des promoteurs un nouveau logo, combinant le nouveau logo CEPA Certified avec un détail unique, spécifique aux promoteurs et qui apportera une nouvelle stratégie à la table pour promouvoir l’initiative ainsi que pour maximiser les bénéfices pour les acteurs qui ont décidé de coopérer avec CEPA. 

Le but ultime du CEPA est de représenter la voix de l’industrie de la gestion des nuisibles en Europe et pour ce faire, ils ont besoin de toute l’aide nécessaire. 

L’association croit fermement qu’une initiative de promoteurs certifiés CEPA améliorée et revitalisée pourrait jouer un rôle crucial pour l’avenir du secteur professionnel de la lutte contre les nuisibles en Europe. 

Le CEPA appelle donc les parties prenantes de l’industrie de la lutte antiparasitaire à rejoindre l’initiative et à contribuer activement à cet objectif important.

Dossiers clés pour la CESP en 2022

La Commission ayant récemment publié son programme de travail 2022, le CESP attend l’adoption de plusieurs initiatives de l’exécutif européen pour l’année à venir. 

Au cours du premier trimestre de 2022, la Commission adoptera la mise à jour de la réglementation européenne sur l’utilisation durable des pesticides. Cette directive fixe des règles pour réduire leurs risques pour la santé humaine et l’environnement, tout en encourageant l’utilisation de la lutte intégrée contre les ravageurs (IPM) et de différentes techniques telles que les alternatives non chimiques. 

The Good Pest Manager a participé aux périodes de feedback et de consultation et a rappelé la nécessité de développer une reconnaissance coûteuse du potentiel de l’IPM en dehors du secteur agricole, mais aussi dans le secteur urbain. CEPA s’efforce d’établir des normes IPM pour la formation et l’éducation des gestionnaires de nuisibles afin de garantir que les méthodes de gestion des nuisibles les plus efficaces et les plus durables soient utilisées dans toute l’UE.

La CEPA suivra de près la stratégie de l’UE en matière de produits chimiques pour un environnement durable et sans produits toxiques. Plus particulièrement, l’association attend la révision de la législation européenne sur la classification des dangers, l’étiquetage et l’emballage des produits chimiques (règlement CLP), prévue pour le deuxième trimestre, et la révision des règles régissant l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et la restriction des produits chimiques dans l’UE (règlement REACH), prévue pour le quatrième trimestre. La Commission considère que ces deux législations doivent être renforcées en tant que pierres angulaires de l’UE pour la réglementation des produits chimiques, afin de mieux protéger les personnes et l’environnement contre les produits chimiques dangereux. 

Enfin, le CESP suit également l’évolution du paquet « Fit for 55 » et de la stratégie européenne pour la biodiversité à l’horizon 2030 dans le cadre de la procédure législative européenne, car certaines de ces législations auront un impact évident sur l’avenir de nos sociétés.

Bien que le CEPA soutienne le travail de l’UE pour lutter contre le réchauffement climatique et la perte de biodiversité, ils se battent pour une plus grande reconnaissance de notre profession et de notre secteur.

Les gestionnaires et les opérateurs de lutte contre les nuisibles observent chaque jour les effets du réchauffement climatique avec la prolifération des nuisibles et s’efforcent de garantir la santé publique et le bien-être des citoyens de l’UE en aidant les entreprises et les installations publiques à assurer des normes d’hygiène élevées. Par conséquent, la lutte contre les nuisibles contribue aux objectifs de sécurité, de meilleure santé et de bien-être de la société.

Source :  Cepa#TheGoodPestManager

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
3
Bravo
3
Instructif
0
Intéressant
0

Découvrez aussi

commentaires clos