Dératisation

En hausse, la gestion des rongeurs dans les hôtels, cafés, restaurants

Un rongeur brun avec des yeux noirs sur des sacs poubelles noirs
©Chanawat
Publicités
bannière podcast rat
Accueil » En hausse, la gestion des rongeurs dans les hôtels, cafés, restaurants

Rentokil Pest Control vient de publier des données concernant ses activités de dératisation en Angleterre. Celles-ci mettent en évidence le problème croissant des rongeurs auxquels est confronté le secteur hôtelier. C’est un secteur qui a récemment repris totalement ses activités après les restrictions sanitaires. Ainsi, la gestion des rongeurs dans les hôtels, cafés, restaurants connait une forte hausse.

Auteur : Hélène Frontier

En effet, la levée des restrictions liées à la pandémie a permis la reprise des activités dans les établissements d’accueil. En parallèle, cela a entraîné une augmentation du nombre de demandes d’intervention concernant les souris et les rats.

Demandes d’intervention de dératisation en hausse dans les hôtels cafés restaurants

Selon les données publiées par Rentokil Pest Control, le nombre de demandes concernant la gestion des rongeurs a considérablement augmenté au Royaume-Uni entre janvier 2021 et janvier 2022. L’entreprise a comparé le nombre de demandes d’entreprises cherchant à faire face à des rats, des souris et d’autres rongeurs entre ces deux périodes. Et elle s’est aperçue que l’activité de dératisation a enregistré une augmentation de 82 %.

Avec la crise sanitaire, la fréquentation dans les villes a baissé pendant un bon bout de temps. Par conséquent les rongeurs ont « pris la confiance ». Ainsi, ces créatures d’habitude craintives sont entrées dans des zones qu’elles auraient normalement évitées.

Et avec le retour à la normale des activités commerciales, on aurait pu s’attendre à ce que souris et rats se défilent à nouveau. Mais les gens mangent de nouveau au restaurant. Le gaspillage alimentaire augmente, ce qui fournit aux rongeurs et autres parasites des repas faciles. Par conséquent les demandes pour la gestion des rongeurs dans les hôtels, cafés, restaurants augmente.

Les périodes de fermetures et de restrictions auxquelles ont été confrontés les lieux d’accueil au cours des deux dernières années ont entraîné un changement de comportement des rongeurs.

Paul Blackhurst, Rentokil Pest Control

Des rongeurs plus téméraires

Paul Blackhurst, responsable technique chez Rentokil Pest Control, a déclaré que « les périodes de fermetures et de restrictions auxquelles ont été confrontés les lieux d’accueil au cours des deux dernières années ont entraîné un changement de comportement des rongeurs ». Il ajoute que « le manque de fréquentation dans certaines zones urbaines a vu ces créatures nocturnes et craintives devenir plus confiantes. » En effet, elles n’étaient pas dérangées par l’activité humaine régulière et le bruit. Par le fait, avec les fermetures, la gestion des rongeurs dans les hôtels, cafés, restaurants est un secteur d’activité qui a connu une baisse significative.

En plus de la fin des restrictions dues au Covid-19, le mois de janvier a été inhabituellement chaud, +0,8 ° C au-dessus de la moyenne sur 1991-2020. Cela aurait également fait sortir les nuisibles.

« Maintenant, avec le retour progressif de l’activité commerciale régulière et avec potentiellement plus de personnes qui mangent au restaurant, le gaspillage alimentaire est naturellement en augmentation. Cela pourrait augmenter le nombre de rongeurs et autres parasites à la recherche d’un repas facile.

« Pour les bureaux, les restaurants, les bars et les cafés, il est temps de prendre conscience de cela et d’atténuer le risque qu’entraine une infestation de rongeurs sur la réputation et les finances des établissements. »

Gestion des rongeurs au Royaume-Uni : quelques données chiffrées

Les données suggèrent que le centre de Londres et le sud-est de l’Angleterre sont devenus l’un des zones les plus sensibles pour l’activité des rongeurs. Cette zone connait en effet une augmentation de 91,4 % d’une année sur l’autre. Elle est suivie de près par le nord-ouest, le nord du Pays de Galles et les Midlands avec une hausse de 86,4 %.

Les entreprises du nord-est et des East Midlands ont soumis 79% de demandes de d’intervention supplémentaires en janvier 2022 qu’en janvier 2021.

Le nombre de demandes commerciales – une demande d’une entreprise concernant la lutte antiparasitaire, limitée à un nuisible spécifique comme la gestion des rongeurs dans les hôtels – a presque triplé en Écosse et en Irlande du Nord en janvier 2022, par rapport janvier 2021.

Paul Blackhurst ajoute que « les rongeurs sont un problème majeur de santé publique, qui peuvent causer des dommages considérables à la fois aux locaux et à la réputation d’une entreprise ».

Qu’en est-il en France ? Aucune entreprise privée n’a communiqué de telles données chiffrées, ni le gouvernement. Ces données sont pourtant utiles au secteur de la lutte antiparasitaire.

Lire également | Transformation des aliments et nuisibles, optimisez votre relation client

Reconnaitre les premiers signes et faciliter la gestion des rongeurs dans les CHR

Il estime qu’avec la période de Pâques qui approche à grands pas, il est impératif que les entreprises prennent en compte l’augmentation de l’activité des rongeurs que Rentokil a constaté. Il faut également qu’elles s’assurent d’être en capacité de reconnaitre les premiers signes indiquant une éventuelle infestation de rats ou de souris. Cela permettra de faciliter la gestion des rongeurs dans leur établissement, en permettant une détection précoce des nuisibles.

« Des choses simples à surveiller sont les nids, les excréments, les marques de rongement et de frottement dans et autour d’un local, indique l’expert. Si on repère l’un de ces signes, il faut appeler des professionnels de la lutte antiparasitaire pour traiter le problème de manière durable et efficace.

« Les techniciens applicateurs peuvent utiliser des outils et des technologies pour surveiller et éliminer en toute sécurité toute activité de rongeurs. Cela aide ainsi à garantir que les entreprises puissent tirer le meilleur parti de la reprise de leur commerce. »

Lutte antiparasitaire : les rongeurs en premier

Il n’y a pas que la gestion des rongeurs dans les commerces accueillant du public qui a augmenté. Rentokil Pest Control a également constaté une croissance de l’activité des puces dans les habitations depuis l’année dernière. Le nombre de demandes de renseignements ou d’intervention a en effet augmenté de 73 % chez les particuliers.

L’entreprise pense que cela pourrait être dû à l’augmentation du nombre d’animaux de compagnie confinés au cours des 12 derniers mois.

Selon les données, les cinq principales demandes de renseignements sur les nuisibles dans les locaux commerciaux et chez les particuliers en 2021 concernaient les souris, les rats et autres rongeurs. Les oiseaux représentaient le deuxième plus grand nombre de demandes d’interventions pour les entreprises, puis les guêpes et les abeilles pour les particuliers.

Lire également

Source : PMP

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
28
Bravo
4
Instructif
28
Intéressant
26

Découvrez aussi

commentaires clos