International

Alerte en Corée du sud : la bataille contre la résurgence des punaises de lit

Seoul et la resurgence punaise de lit

Séoul, Corée du Sud – Face à une recrudescence des punaises de lit, la Corée du Sud intensifie ses efforts pour combattre ces parasites. Alertes maximales sont déclarées dans les bains publics, les résidences universitaires, et les gares. Depuis octobre, plus de trente cas suspects ou avérés ont été signalés, incitant le gouvernement à lancer une vaste campagne de quatre semaines pour les éliminer.

Ces dernières années, la Corée du Sud avait presque éradiqué les punaises de lit, avec seulement neuf cas signalés depuis 2014. Cependant, une augmentation soudaine de ces nuisibles, similaire à des situations observées en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis, a provoqué une vive inquiétude. Les réseaux sociaux sont inondés d’images et de témoignages sur ces insectes, et les entreprises spécialisées dans la lutte antiparasitaire sont débordées de demandes.

La population, peu habituée à ces parasites depuis des années, exprime sa crainte et son désarroi. Des conseils variés circulent en ligne, allant de l’évitement des cinémas à des astuces pour se protéger dans les transports en commun.

Stigmatisation et réaction du gouvernement

La récente prolifération des punaises de lit soulève également des inquiétudes concernant la stigmatisation sociale liée aux piqûres. Bien que ces insectes ne transmettent pas de maladies, ils peuvent causer un inconfort significatif. Certains redoutent de signaler leur présence aux autorités, par peur d’être jugés sur l’hygiène.

Le gouvernement comme en France d’ailleurs collabore avec des entreprises privées pour mieux comprendre l’ampleur de la situation. Des mesures sont prises pour accélérer l’importation de pesticides plus efficaces. Les sociétés de lutte antiparasitaire témoignent d’une hausse drastique des appels à l’aide.

À Séoul, le gouvernement local a mis en place un système de signalement et de gestion des punaises de lit, ainsi qu’une initiative pour une ville sans punaises de lit. Des inspections spéciales sont prévues dans les établissements d’hébergement, les bains publics et les jjimjilbangs (saunas coréens). Des mesures sont également prises pour les logements de petite taille et les zones à haut risque comme les métros et les cinémas.

Stratégies de lutte et recommandations d’experts

Les spécialistes mettent l’accent sur la résistance croissante des punaises de lit aux insecticides conventionnels. La recherche s’oriente donc vers de nouvelles méthodes de lutte, notamment l’utilisation de la chaleur, car il s’avère qu’une température d’environ 45 degrés Celsius est efficace pour tuer ces parasites et leurs œufs. Des appareils domestiques tels que les séchoirs ou les fers à repasser peuvent se révéler utiles pour éliminer les punaises de lit des tissus.

Approche préventive et impératif de collaboration

L’approche préventive est jugée cruciale dans la lutte contre les punaises de lit. Le gouvernement de Séoul, par exemple, conseille de ne pas introduire chez soi des objets à haut risque d’infestation, comme les meubles d’occasion ou les vieux livres. La réparation des fissures et le remplacement du papier peint peuvent également aider à réduire les habitats potentiels de ces nuisibles.

Cette situation en Corée du Sud reflète un défi mondial croissant lié aux punaises de lit.
Le retour des voyages après la pandémie de Covid-19 et la résistance accrue des punaises aux traitements traditionnels compliquent la lutte contre ces parasites. La collaboration entre les autorités gouvernementales, les experts en santé publique et les entreprises de lutte antiparasitaire s’avère essentielle pour gérer efficacement cette recrudescence et prévenir de futures infestations.

A lire également :

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
1
Bravo
1
Instructif
1
Intéressant
1

Découvrez aussi

commentaires clos