Association

Convention punaises de lit : La CS3D et le gouvernement s’allient

convention punaises de lit cs3d et gouvernement

La CS3D et le gouvernement sont alliés dans la lutte contre la punaise de lit. Un accord de partenariat a été signé entre les deux parties le 21 février 2020. Ce contrat stipule les actions que le gouvernement et la CS3D doivent mettre en œuvre afin de faire progresser le secteur des 3D et de mieux être équipé et informé pour lutter contre la punaise de lit.

La feuille de route initiale – quelque peu retardée par la crise sanitaire – stipulait des engagements prioritaires suivants :

  • Élaborer des protocoles-types, selon la nature et l’étendue des infestations et les partager avec la communauté professionnelle ainsi que le grand public, avant le 30 juin 2020.
  • Créer une instance scientifique et technique regroupant des experts de la punaise de lit et de toutes les problématiques associées (médecins, entomologistes, référents nationaux), avant fin juin 2020.
  • Délivrer des formations à destination des professionnels intervenant dans l’habitat avec remise d’une attestation et référencement sur le site internet de la CS3D, avant le 1er septembre 2020. 
  • Mettre en place un dispositif de certification ou de labellisation permettant de garantir les compétences et les qualifications des professionnels puis de référencer sur le site punaises.gouv.fr les professionnels ayant suivi cette reconnaissance des qualifications, et ce avant le 31 décembre 2020.

Les détails de l’accord entre la CS3D et le gouvernement

Un accord de partenariat entre la Chambre syndicale des industries de désinfection, désinsectisation et dératisation (CS3D) et le ministère chargé de la ville et du logement a été passé pour dans l’objectif de lutter contre les punaises de lit dans l’habitat.

En effet, la punaise de lit, de son nom scientifique Cimex lectularius, est en pleine recrudescence depuis le début du XXIe siècle dans plusieurs pays du monde, et notamment en France. Les infestations de punaises de lit sont de plus en plus fréquentes. Selon la CS3D, 400 000 sites ont été désinfectés en 2018. Une augmentation de plus de 30% a été observée en 2019. Le problème des punaises de lit est actuellement un véritable fléau et le gouvernement a décidé de prendre place dans cette lutte. 

L’accord de partenariat a été signé le 21 février 2020 entre la CS3D et le ministre chargé de la ville et du logement, Julien Denormandie à l’époque. Cet accord a pour objectif de “structurer la filière pour donner des références et des gages de qualité aux propriétaires et aux occupants de logements infestés”. Pour cela, les deux parties se sont engagées à prendre des mesures.

Cet accord a été signé pour une durée de deux ans et son évolution sera suivie de près. En effet, la secrétaire générale de la CS3D et le directeur de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages, se réuniront avec leurs équipes respectives tous les trois mois pour voir les avancements de l’accord.

CS3D punaise de lit : Les engagements de la Chambre syndicale 3D

La Chambre syndicale 3D regroupe 230 adhérents, ce qui représente 80% des acteurs du marché dans la lutte contre les punaises de lit

En premier lieu, la CS3D a mis en place une instance scientifique et technique composée d’experts sur la punaise de lit et ses problématiques, notamment des entomologistes, des médecins et des référents nationaux.

Cette instance est chargée : 

  • d’identifier les problématiques liées à la punaise de lit pour mettre en place des solutions et des procédures de lutte certifiées ; 
  • de mettre à disposition des informations claires et pertinentes pour le public et pour les professionnels ; 
  • de proposer des formations certifiantes pour les acteurs du secteur 3D ;
  • de délivrer des certifications ou des labels par secteur d’activité ;
  • de tenir un recueil d’informations et de données.

Dès sa création, l’instance a pris différentes mesures. 

Le Comité scientifique, technique et réglementaire de la CS3D s’est engagé à construire un protocole type en fonction de la nature et de l’étendue de l’infestation et à le rendre accessible aux professionnels ainsi qu’au grand public sur son site internet. Il doit aussi organiser des formations pour les professionnels qui veillent à la conformité des pratiques et des procédures qui doivent respecter la norme NF EN 16636. Ces formations devraient voir le jour début mai. Enfin, l’instance doit mettre en place un dispositif de certification pour garantir les compétences et les qualifications des professionnels, puis référencer ceux qui ont eu cette certification sur le site punaises.gouv.fr.

Les engagements du ministère chargé de la ville et du logement

Le ministère chargé de la ville et du logement, lui, s’est engagé à promouvoir les gestes de prévention au grand public et à diffuser les recommandations formulées par les experts ainsi que les protocoles type pour les interventions sur les punaises de lit

En accord avec les actions de l’instance de la CS3D, le ministère de la ville et du logement valorise les informations qui ont été rédigées par les experts de la Chambre syndicale des 3D et oriente les particuliers vers les prestataires qui ont été référencés.

En somme, le ministère promet de donner de la visibilité aux actions de la CS3D, y compris pour diffuser l’information sur le dispositif de certification mis en place par celle-ci. Aussi, le ministère se chargera de mobiliser l’Agence nationale d’informations sur le logement (ANIL) et son réseau départemental afin que les protocoles de la CS3D soient intégrés.

Enfin, le ministère de la ville et du logement partagera également ces informations statistiques avec la CS3D afin de l’aider à évaluer l’expansion du phénomène et son évolution au fil des années.

Source : Convention punaises de lit 

 

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
7
J'adore
7
Etonnant
0

Découvrez aussi

commentaires clos