International

Expocida 2022 : que retenir du salon ibérique ?

Logo Expocida Iberia
Publicités
bannière podcast rat
Accueil » Expocida 2022 : que retenir du salon ibérique ?

Expocida 2022 a lieu en ce moment même à Madrid. Il a ouvert ses portes à l’IFEMA de Madrid jeudi 7 avril au matin et se clôturera vendredi 9 avril en fin d’après-midi.

Auteur : Hélène Frontier

Expocida 2022 : ce que l’organisateur a à nous dire

Nous avons la chance de nous entretenir avec Sergio Monge, le président de l’ANECPLA, l’association de lutte antiparasitaire qui organise l’événement.

S’exprimant sur la fréquentation du salon, il se déclare plus que satisfait, étant donné que le salon a d’ores et déjà enregistré plus de 2000 inscrits et que plus de 500 participants se disputent les places du congrès professionnel.

Nos techniciens ont un niveau sans pareil par rapport aux autres pays de l’Union européenne.

Sergio Monge, président de ANECPLA

Interrogé sur les grandes tendances du secteur, il répond assez surprenamment que c’est la formation qui est au cœur des actions de ANECPLA. Le syndicat espagnol met actuellement en place une spécialisation de formation professionnelle spécifique à notre secteur. Ce cours équivaut à un master d’université. Le projet est mené conjointement avec le ministère de l’Éducation espagnole et le ministère de la Santé. Il devrait voir le jour à la rentrée prochaine dans les établissements publics et privés sur tout le territoire espagnol.

« Nos techniciens ont un niveau sans pareil par rapport aux autres pays de l’Union européenne, indique Sergio Monge. Nous avons ici une certification professionnelle pour la gestion des nuisibles, une pour la gestion des légionelles, une pour le bois… Donc un technicien qui intervient dans tous ces domaines, avec ces divers outils de travail, dispose d’une formation d’environ 300 à 400 heures pour chaque domaine. »

La plus grande préoccupation actuelle du secteur de la lutte antiparasitaire en Espagne est selon lui une réglementation excessive quant aux activités professionnelles. Les législateurs voudraient séparer la désinfection de la désinsectisation dératisation. « Nous offrons des services de 3D – Désinfection, Désinsectisation et Dératisation – depuis plus de 100 ans, en Espagne », indique-t-il. Et il ne faut selon lui pas oublier, quand on réglemente un secteur d’activité, les entreprises et les entrepreneurs concernés.

Alors quoi de neuf en Espagne ? L’overview d’Expocida 2022…

Le salon espagnol est à dimension humaine. Il a aussi le grand avantage de réunir les acteurs de la qualité de l’eau.

Avec une quarantaine de stands, nous avons pu repérer des innovations assez similaire à ce qu’on a pu identifier sur Parasitec. Que ce soit en termes de biocides (rodonticide / insecticide), en termes de IoT et de logiciels, de pièges mécaniques… Les acteurs principaux du métier et les incontournables de la boite à outil du technicien hygiéniste étaient tous présents sur les stands.

Une salle dédiée au networking était ouverte. Elle était comble. Peu de places assises pour le badaud fatigué, le service restauration toujours très sommaire… Mais vient-on pour faire ripailles ? Non !

Les conférences de ce salon Expocida 2022 touchaient des thèmes actuels et variés. Certaines étaient ouvertes au public et d’autres étaient payantes. Ces conférences ont drainé plusieurs centaines de participants. Elles sont absolument incontournables à ce rendez-vous de la profession. Vous pouvez retrouver le programme (en espagnol ou en anglais) sur le site.

Visitez : ANECPLA | Expocida

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
8
Bravo
4
Instructif
4
Intéressant
3

Découvrez aussi

commentaires clos