Business

Le salon Expocida, la prochaine fois, allez-y !

Des personnes se tiennent debout en plusieurs petits groupes à l’intérieur devant des stands
© HF

Le salon Expocida a eu lieu les 20 et 21 février 2020 à Madrid. C’est l’un des événements espagnols les plus importants du secteur de la lutte antiparasitaire. Ce salon attire la plupart des entreprises, des organisations des médias et des professionnels. Lors de l’édition précédente, plus de 1 800 visiteurs professionnels étaient présents au salon. De même, plus de 400 professionnels avaient participé au Congrès.

Le Congrès

Des personnes se tiennent debout en plusieurs petits groupes à l’intérieur devant des stands
© HF

Inauguré par Pilar Aparicio Azcárraga, directrice générale de la Santé publique (gouvernement espagnol), le Congrès Expocida était traduit simultanément en anglais. Son accès était payant et il se déployait en sessions parallèles en matinée. Ces sessions parallèles ont permis d’aborder un nombre important de thèmes relatifs à la Legionella, la lutte antiparasitaire et antivectorielle, et au monde de l’entreprise.

Les après-midis étaient réservés à des présentations ouvertes (prises en charge par des entreprises) ou des interventions spécifiques focalisées sur les thèmes managériaux ou financiers, si l’on en juge par le programme qui a pu ainsi satisfaire à la fois les fabricants, les prestataires de services et les utilisateurs.

Les exposants

Le salon a réuni 43 stands qui présentaient chacun leur nouveautés, produits, équipements et/ou solutions pour la lutte antiparasitaire et la santé environnementale.

Bannière Ratdown

Nous avons remarqué quelques stands, en lien avec la qualité de l’eau ainsi qu’une entreprise de gestion des résidus, Ambiteco. En plus, nous avons également remarqué la présence de grands distributeurs que l’on retrouve sur le marché français.

Comme distributeurs, on peut citer Edialux (sous la bannière Peslis), Ensystex et des entreprises internationales que je ne vous ferais pas l’injure de vous présenter comme Bells Laboratories. De plus, on a également BASF, Bayer, Killgerm, Kwizda Biocides, Mylva, Syngenta, Quimunsa, Tifone, etc.

Nos confrères de Plagas Urbanas étaient présents aussi. On ne peut pas tous les citer, si vous voulez voir qui était là, cliquez ici.

Des personnes se tiennent debout en plusieurs petits groupes à l’intérieur devant des stands
© HF
Des personnes se tiennent debout en plusieurs petits groupes à l’intérieur devant des stands
Stand de Bell |
Laboratories © HF
Des personnes se tiennent debout en plusieurs petits groupes à l’intérieur devant un stand, il y a une voiture sur le stand
Stand de Tifone |
© HF

Repérés

Des personnes se tiennent debout en plusieurs petits groupes à l’intérieur devant un stand
© HF

Babolna Bio présentait son nouveau Protect® Revolution, un système d’appâtage à 50 ppm de Bromadiolone. Par ailleurs, l’appât non-dispersible est dans un plateau fermé par un opercule qui intègre un liquide gélifié très appétent. 

De plus, ce gel appâte et alimente les rats en eau. Alors, le système a été conçu pour surmonter la néophobie et la méfiance des rats pour les sources nouvelles d’alimentation.

En ensuite, la société Ailcapa, prestataire de service, était présente avec un engin appelé CLT®pour Carro Levanta Tapas. Ce que l’on peut traduire littéralement par Charriot qui lève les plaques d’égout.

Cet équipement ergonomique permet un travail rapide, confortable et efficace. Cela représente des économies de coûts de main-d’œuvre et permet donc d’être plus compétitifs.

Enfin, sur le stand d’Ensystex, nous avons remarqué Piper®, le piège électronique multi-capture pour rats et souris. Il est doté du système IoT de dernière génération pour que soient transmises informations et instructions entre le prestataire et la machine.

A lire également :   

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
0
J'adore
0
Etonnant
0

Découvrez aussi

Découvrez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.