Business

La gestion antiparasitaire professionnelle durant le confinement

Blatte sur une pierre
© Dirk (Beeki®) Schumacher | Pixabay

L’industrie de la lutte antiparasitaire professionnelle a toujours joué un grand rôle à l’échelle nationale pour la protection de la santé publique, des aliments et les biens, que ce soit pour les particuliers ou pour les entreprises…

Que signifie « être essentiel » ?

Pour rappel, les rongeurs consomment ou contaminent environ 20 % des denrées alimentaires mondiales. D’autres nuisibles propagent des maladies telles que le virus du Nil occidental, la maladie de Lyme, la salmonellose, l’hantavirus ou l’encéphalite. Chaque année, les insectes piqueurs envoient des centaines de milliers de personnes aux urgences. Quant aux allergènes des cafards et des rongeurs, ils déclenchent des crises d’asthme chez les enfants. Sans le précieux travail de l’industrie de la lutte antiparasitaire professionnelle, toutes ces statistiques alarmantes seraient bien pires !

En ces temps incertains où la COVID-19 fait rage à travers le monde, l’industrie de la lutte antiparasitaire continue de jouer un rôle vital pour la protection de la santé et de la sécurité humaine.

De nombreuses entreprises ont dû fermer leurs portes. Cependant, la lutte antiparasitaire professionnelle a été reconnue comme un service essentiel dans de nombreux pays. Aux Etats-Unis par exemple, la plupart des entreprises du secteur ont continué de protéger l’approvisionnement alimentaire et l’essentiel de l’infrastructure nationale. Elles ont aussi continué de réduire la menace des maladies transmises par les nuisibles dans les foyers et les entreprises.

Du point de vue des clients finaux

L’industrie de la lutte antiparasitaire professionnelle a continué de protéger les installations des productions agro-alimentaires. Son engagement s’est également porté sur les établissements médicaux et les hôpitaux, et de même pour les épiceries, les logements multifamiliaux, les entrepôts, les municipalités locales, les maisons et les entreprises.

Alors que les communautés sont restées confinées – la plupart du temps chez elles – pour lutter contre la propagation de la COVID-19, les nuisibles comme les rongeurs ont été de plus en plus enclins à s’aventurer en plein jour. Leurs emplacements habituels de nidification et d’alimentation étaient épuisés à cause de la fermeture des entreprises. Ils ont donc cherché d’autres abris et d’autres sources d’approvisionnement. Sans les efforts des acteurs de la lutte antiparasitaire, les populations de rongeurs auraient quitté les entreprises fermées pour aller vers les lieux où l’eau et la nourriture étaient facilement accessibles.

A la maison, ces nuisibles qui nous contrarient au quotidien et qui propagent des maladies, ont continué de le faire. Pendant cette période de changement, les propriétaires ont vu des nuisibles dans des endroits nouveaux et différents. Ils s’adaptent très rapidement aux changements d’environnement. Ils le font d’ailleurs déjà en ce qui est de notre nouvelle normalité. A titre d’exemple, les boîtes en carton qui s’entassent avec l’augmentation des livraisons à domicile font une excellente cachette pour eux. Ces boites attendent souvent d’être détruites dans les garages ou à côté des poubelles.

N’oubliez pas !

Rappelez-vous que l’industrie de la lutte antiparasitaire se tient toujours prête pour préserver la qualité de vie de ces clients. En tant que service essentiel, les prestataires 3D continueront de faire leur part pour protéger l’approvisionnement alimentaire national. Ils mobiliseront également leurs efforts pour mettre les familles et leurs proches à l’abri contre les menaces pour la santé publique liées aux nuisibles.

Source : PestWorld.org

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
4
J'adore
2
Etonnant
1

Découvrez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.