Désinsectisation

PunaiZo : un jeu éducatif et ludique sur la punaise de lit

Jeu PunaiZo
© Didac’Ressources (DR)

Avec l’aide de plusieurs scientifiques, l’association Didac’Ressources a élaboré le jeu PunaiZo. Il a pour but de sensibiliser les pouvoirs publics et les acteurs privés sur le fléau que représente la punaise de lit. Le jeu a été testé auprès des habitants de quartiers marseillais, où Cimex lectularius (le nom scientifique de la punaise de lit) fait des ravages aussi bien sanitaires que psychologiques. Explications. 

Les punaises de lit : un véritable enjeu de santé publique

La punaise de lit est un véritable fléau. Le premier confinement de mars 2020 n’a guère mis de frein à sa propagation. Une fois installées, les punaises de lit se multiplient à une très grande vitesse et deviennent rapidement un cauchemar pour les occupants qui se font piquer. L’impact des punaises de lit est à la fois médical, économique et psychosocial. En effet, les personnes dont le logement est atteint par une infestation de punaises de lit sont fréquemment victimes d’atteintes psychologiques, parfois importantes.

La punaise de lit est un véritable problème de santé publique. Une étude a même montré que la punaise de lit était porteuse d’agents pathogènes qui favoriseraient son développement. Prenant conscience de l’ampleur du problème, l’État a lancé un plan national avec la CS3D. 

En outre, plusieurs élus ont décidé de s’adresser au gouvernement à travers une tribune où ils décrivent l’ampleur du problème et proposent que la loi ÉLAN, qui prévoit des mesures pour protéger les locataires en cas de présence de nuisibles, soit approfondie. Ils souhaitent que l’État prenne en charge les frais d’intervention pour éradiquer les punaises de lit. Ces interventions peuvent aller jusqu’à 2000 euros. 

Bannière Ratdown

A lire également : Convention punaises de lit, la CS3D et le gouvernement s’allient

PunaiZo : un jeu pour sensibiliser sur la punaise de lit

Avec son partenaire Éclore, l’association Didac’Ressources a conçu un outil pédagogique adapté à toutes les tranches d’âge. Elle souhaite ainsi sensibiliser et informer de manière ludique sur le fléau que représentent les punaises de lit. 

Voici les règles du jeu : 

  • Le jeu est composé de 54 cartes et de 120 pions recto-verso avec d’un côté, les punaises de lit et de l’autre des œufs de punaises de lit. 
  • Chaque joueur dispose au départ de dix punaises de lit. A chaque tour, les punaises de lit pondent des œufs et les œufs se transforment en punaises.
  • Les joueurs disposent de cartes avec différentes catégories : armes, sabotage et cartes spéciales et quizz).
  • Le but du jeu est de se débarrasser des punaises de lit le plus rapidement possible. Les cartes permettent de se débarrasser des punaises de lit en fonction de leur action.

Le jeu s’appuie sur la réalité du terrain avec par exemple les prix d’intervention d’un spécialiste – qui se rapprochent de la réalité.

Un jeu préventif et informatif

A chaque niveau de jeu, les joueurs découvrent toutes les spécificités et caractéristiques de la punaise de lit. Le but est de lutter contre les idées reçues sur les punaises de lit, qui sont souvent associées à un manque d’hygiène.

Ce jeu est également un moyen d’alerter les pouvoirs publics sur l’impact psychologique et économique des punaises de lit sur les habitants dont les logements sont infestés. La fondation Abbé Pierre et l’agence régionale de santé de la région PACA ont apporté leur soutien financier au projet. Plus d’un millier de boîtes de PunaiZo ont été éditées. La moitié sera distribuée gratuitement aux écoles, dans les centres sociaux et les associations partenaires.

Les habitants des quartiers marseillais d’Air Bel et de la Cabucelle ont testé le jeu. La punaise de lit fait des ravages dans ces quartiers. Des soirées jeux sont organisées dans les locaux de l’association pour présenter le jeu, mais également éduquer les habitants sur la thématique. 

L’association compte bien créer d’autres jeux sur d’autres nuisibles, mais également sur d’autres problèmes de santé, des problèmes sociaux, et même psychologiques. Par exemple, elle travaille en ce moment sur un outil de sensibilisation environnementale et de lutte contre la fracture numérique. 

Source : Didac’Ressources | ARS PACA

A lire également :

Bannière Ratdown

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
4
J'adore
2
Etonnant
3

Découvrez aussi

Découvrez aussi

commentaires clos