Environnement de travailPartenaire

CQP Maitrise des nuisibles : enfin un diplôme !

CQP Maitrise des nuisibles"
©NanSan.

Les techniciens hygiénistes ont enfin un diplôme pour faire valoir leur professionnalisme ! Jusqu’à peu, ce métier essentiel s’apprenait uniquement sur le tas comme on dit. Mais la CS3D redéfinit le paysage en donnant à la profession le cadre formel qu’elle mérite. Le Certificat de qualification professionnelle (CQP) Technicien applicateur spécialisé dans la maitrise des nuisibles ouvre la porte à la reconnaissance et à la montée en compétence. Guy-André Lemoine, président de la Commission sociale, fait un point sur les manières d’obtenir ce diplôme reconnu par l’État. Il parle notamment de la Validation des acquis de l’expérience (VAE). Le message est clair : le secteur continue de se professionnaliser, et il est temps pour tous, employeurs comme employés, de monter à bord. Découvrez comment.

Par Hélène Frontier

L’Importance du CQP en maîtrise des nuisibles

Depuis plusieurs années, la CS3D (Chambre syndicale de entreprises de Désinfection, Désinsectisation et Dératisation) s’est engagée dans un processus rigoureux de professionnalisation du secteur. Grâce aux efforts concertés de Stéphane Bras de la Commission communication et d’autres membres actifs, le syndicat a réussi à gagner en visibilité et en crédibilité.

Reconnaissance du métier en France et au sein de l’UE

En France, la notion de professionnel reste floue, contrairement à l’Europe où l’on parle de professionnels formés. Pour clarifier, un boulanger est considéré un professionnel, mais un technicien en gestion des nuisibles est un professionnel formé. Cette distinction n’est pas anodine ; elle souligne l’importance de la formation et de la qualification dans notre métier, en particulier face aux défis comme les infestations de nouvelles espèces et la transition écologique.

Relations avec les autorités

La CS3D a également réussi à établir des liens solides avec les pouvoirs publics, notamment l’ANSES, la DGPR et le ministère du Logement. Ces relations ont permis de renforcer la crédibilité du secteur. Fort de ces avancées, l’Assemblée générale de la CSD3 rend obligatoire la norme CEPA pour tous les adhérents de la CS3D en avril 2024 (date de l’assemblée générale annuelle du syndicat). La certification CEPA est une norme métier, très opérationnelle, qui impacte notre façon de travailler et qui tire vers le haut nos méthodes de travail et notre professionnalisme.

Certificat de qualification professionnelle (CQP)

Pour répondre aux besoins de formation et de reconnaissance, la CS3D a développé le CQP Technicien applicateur en maîtrise des nuisibles. Ce certificat, déjà inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), équivaut à un diplôme d’État comme le Bac ou le BTS. Un deuxième CQP, pour les techniciens conseil, est également en cours de validation.

Le CQP concerne strictement les opérateurs, les techniciens, qui sont le cœur de nos entreprises. Il était important aussi de pouvoir faire reconnaître leurs compétences et de faciliter le recrutement. Le CQP ) Technicien applicateur spécialisé dans la maitrise des nuisibles est aussi une manière de fidéliser le salarié par le biais de la reconnaissance de ses compétences.

Avantages du CQP

L’obtention d’un CQP a plusieurs avantages :

  • Il facilite le recrutement et la fidélisation des employés.
  • Il permet une meilleure gestion des produits biocides en accord avec les réglementations en vigueur.
  • Il est en harmonie avec la transition vers un modèle de Pest Management plutôt que simplement du Pest Control.

Plus qu’une simple certification, le CQP est un levier de professionnalisation qui répond aux défis actuels et futurs du secteur. En capitalisant sur ce diplôme, nous entrons dans une nouvelle phase de réalisation et de reconnaissance du métier. C’est une étape cruciale qui s’aligne parfaitement avec les objectifs à long terme de la CS3D, qui visent à renforcer la profession à tous les niveaux.

Guy-Andre-Lemoine-CS3D-CQP-VAE

Guy-André Lemoine, président de la Commission sociale de la CS3D | ©CS3D

Comment obtenir le CQP Technicien applicateur en maîtrise des nuisibles

Nous allons voir quelles sont les différentes voies pour obtenir le CQP. Si vous êtes un salarié en quête de montée en compétence ou un professionnel envisageant la reconversion, ce diplôme est à votre portée. Que ce soit pour les salariés des entreprises cherchant à valider leurs acquis, les demandeurs d’emploi via Pôle emploi, ou les personnes en contrat de professionnalisation, le CQP s’avère être un outil précieux pour tous. Le but étant toujours d’offrir des formations adaptées aux besoins spécifiques de chaque technicien en maîtrise des nuisibles.

Validation des acquis pour les salariés d’entreprises

Si vous êtes un salarié ayant de l’ancienneté dans une entreprise, la Validation des acquis de l’expérience (VAE) est la voie pour obtenir votre CQP. Une période d’évaluation auprès d’un organisme de formation permettra de mesurer vos compétences actuelles. Ensuite, l’organisme va élaborer un programme de formation sur mesure pour vous aider à atteindre le niveau requis pour le CQP. 

L’initiative d’une telle démarche peut venir du salarié mais elle peut venir aussi de l’employeur bien entendu. En cas de désaccord, le salarié désireux d’obtenir le CQP Maitrise des nuisibles peut consulter un conseiller en évolution professionnelle pour avancer indépendamment.

Lorsqu’on a un plan personnalisé qui permet de monter en compétence, il existe deux leviers pour financer la formation.

  • Le dispositif Pro-A : reconversion ou promotion par alternance

Le dispositif Pro-A s’adresse à ceux qui ont plus de 150 heures de formation pour atteindre le niveau CQP. La CS3D a conclu un accord permettant un financement substantiel via ce dispositif, sans plafond sur le nombre de CQPs financés. Pour chaque salarié, le financement est limité à 3 000 €.

  • Plan de développement des compétences (PDC)

Si vous êtes déjà proche de la cible du CQP et avez besoin de moins de 150 heures de formation, le plan de développement des compétences est une option plus light. Ce plan permet l’accès à des fonds mutualisés, particulièrement pour les formations liées à la transition écologique. En effet, la CS3D a fait reconnaitre toutes les formations métier en lutte antiparasitaire comme étant sous l’influence de la transition écologique. Et ces formations-là bénéficient de financements. 

 

Contrat de professionnalisation : embauche en alternance

La deuxième option pour obtenir un CQP est l’embauche via un contrat de professionnalisation. Cette méthode permet à une entreprise de former un employé sur une période allant de 6 à 24 mois. À la fin de cette période, le nouvel employé aura acquis le statut de technicien en gestion des risques nuisibles et obtiendra son CQP (niveau 1 c’est-à-dire Technicien applicateur spécialisé dans la maitrise des nuisibles). Récemment, le taux de financement par heure pour les organismes de formation a été augmenté à 30 €, permettant ainsi des budgets plus justes pour ces contrats.

Parcours pour demandeurs d’emploi : POEC et POEI

La troisième voie s’adresse spécifiquement aux demandeurs d’emploi et se divise en deux options : la POEC (Préparation opérationnelle à l’emploi collectif) et la POEI (Préparation opérationnelle à l’emploi individuel).

Les participants s’engagent dans un programme de trois mois, qui inclut le passage du Certibiocide et du CQP. 

Le programme est déjà fortement établi en Île-de-France avec l’Istav. L’objectif est d’étendre ces programmes à l’échelle nationale. Il commence d’ailleurs à se déployer dans d’autres régions, comme en PACA et dans le Nord. 

Rappelons que cette formation offre une excellente employabilité dans un secteur en pleine croissance. Les stagiaires ont souvent l’opportunité de se voir proposer un CDI à l’issue de leur stage. Cela augmente donc leur valeur sur le marché du travail.

Consulter également : CPF et formation 3D : Pierre Falgayrac dénonce !

CQP Maitrise des nuisibles : un ciblage des salariés actuels

Les entreprises en gestion des risques nuisibles doivent savoir que le CQP n’est pas uniquement destiné aux nouveaux entrants sur le marché du travail. C’est pourquoi aujourd’hui, la CS3D s’adresse tout particulièrement aux salariés en poste. 

Si vous êtes un employeur dans le secteur de la gestion du risque nuisibles, il est désormais possible de faire valider les compétences de vos techniciens à travers le CQP. Ce faisant, vous améliorerez non seulement leur niveau de compétence mais aussi la reconnaissance et la motivation au sein de vos équipes. Si vous être salarié, dites-vous que le CQP est un excellent moyen de faire reconnaître et valoriser vos compétences existantes, tout en montant en compétence si nécessaire.

Pendant des années, le secteur de la gestion des risques nuisibles a été marqué par une carence cruciale : l’absence d’un diplôme reconnu. Les professionnels étaient souvent laissés à eux-mêmes pour acquérir ou transmettre des compétences essentielles. Aujourd’hui, cette époque est révolue. Avec l’introduction du CQP Technicien applicateur spécialisé dans la maitrise des nuisibles, un diplôme officiellement reconnu est désormais accessible. Plus besoin de repartir de zéro. Les compétences déjà acquises sont validées, et les lacunes peuvent être comblées grâce aux organismes de formation habilités : Istav, Izipest, Lodi et Edialux.

Les fonds pour la formation existent, tout comme les programmes d’apprentissage et les moyens d’évaluation. Tous les éléments sont en place pour passer à l’action. Le moment est venu pour les entreprises de saisir cette opportunité. Il ne s’agit plus seulement d’une formation ; il s’agit d’une révolution dans la professionnalisation du secteur.

Complétez votre lecture

ÉCRIVEZ-NOUS !

 Avez-vous des nouvelles sur le secteur de la lutte anti-nuisibles que vous souhaitez partager avec nous? 

Sollicitez la rédaction :  communication@hamelin.info

 

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
5
Bravo
7
Instructif
4
Intéressant
4

Découvrez aussi

commentaires clos