Business

Marché de la 3D en France, ce qu’il faut savoir.

Technicien hygiéniste

Les espèces envahissantes ne cessent de proliférer dans les grandes villes en France, notamment en raison de la pression démographique grandissante. De nombreuses entreprises 3D proposent des prestations de services pour lutter efficacement contre ces organismes nuisibles. Quoique peu médiatisé, ce marché de la 3D (pour désinsectisation, dératisation, désinfection) est en pleine croissance.

A propos de la branche 3D, désinsectisation, désinfection, dératisation en France 

Ce marché repose sur différentes activités. Toutes contribuent à l’assainissement du cadre de vie de l’homme. Elles assurent sa protection, celle de ses denrées et de ses biens face aux risques liés aux espèces nuisibles (rat, souris, punaise de lits…). 

Dans les grandes villes, de nombreuses structures, comme des industries, des logements, des commerces, des restaurants… sont confrontés à cette problématique. Ils font appel à des entreprises de la branche 3D afin d’établir un plan de sanitation efficace, et souvent obligatoire. Ainsi ce marché regroupe de nombreux métiers en dehors de ceux de dératiseur et de désinsectiseur. Il s’agit notamment : 

  • des inspecteurs qualité ; 
  • des chimistes ; 
  • des applicateurs hygiénistes ; 
  • des logisticiens ; 
  • des responsables de vente ; 
  • des spécialistes en communication d’entreprise. 

Point sur les enjeux économiques, éthiques et environnementaux de la branche 3D 

A l’instar de bien d’autres marchés, celui de la désinsectisation, dératisation, désinfection en France bénéficie d’une étude approfondie de la part du syndicat professionnel, la Chambre syndicale 3D (CS3D). 

La lutte antiparasitaire sur le plan économique 

D’après la CS3D, les opérations de désinfestation liées à l’invasion de la punaise de lits ont connu une hausse de 165 % entre 2013 et 2015. Cela témoigne de la montée fulgurante de la demande en la matière. 

Face à cette demande croissante, il y a un accroissement des offres de prestations dans le rang des entreprises de la branche 3D. En effet, leur nombre a doublé entre 2010 et 2014. Les résultats présentés par le fichier de dénombrement des entreprises INSEE, montrent quant à eux une augmentation de 87 % de ces dernières en seulement 5 ans. 

Par ailleurs, le rapport de branche de la désinfection, désinsectisation et dératisation a permis l’étude du chiffre d’affaires du marché en France en 2016. Les 780 entreprises concernées par l’étude ont réalisé cette année-là un total de 624 millions d’euros de chiffre d’affaires. 

La lutte antiparasitaire sur le plan éthique et environnemental 

L’éradication des espèces nuisibles passe souvent par l’utilisation de divers produits biocides. A l’ère des objectifs du développement durable, les entreprises de la branche 3D se doivent de se conformer aux réglementations en vigueur. Dans la mesure du possible, elles doivent utiliser les techniques et produits les plus respectueux possibles de l’environnement. 

Les entreprises de désinsectisation, dératisation et désinfection en France sont désormais tenues d’avoir la certification « Certibiocide ».

Source : organilog-3d

 

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
5
J'adore
5
Etonnant
0

Découvrez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.