DésinfectionEnvironnement de travail

La désinfection des locaux : comprendre les enjeux

©Dr StClaire | Pixabay
Accueil » La désinfection des locaux : comprendre les enjeux

Indispensable en cas d’épidémie, la désinfection des locaux professionnels est nécessaire pour un environnement sain, propre et sécurisé. Elle concerne d’ailleurs tous les espaces fréquentés par le public. Salariés, visiteurs, consommateurs, patients, usagers, clients… Vous interviendrez donc dans le milieu de la santé, toutes zones d’espace public, l’industrie agroalimentaire, l’élevage agricole, et l’industrie pharmaceutique.

Par Hélene FRONTIER

La désinfection des locaux : plus qu’un nettoyage

Les microorganismes sont invisibles. Le diagnostic est donc compliqué à faire, y compris pour des spécialistes. Ainsi, la désinfection est nécessaire pour éliminer ces microorganismes qui peuvent être dangereux pour la santé. En effet, la présence de microbes présente un risque pour l’homme. Il peut se contaminer par contact, par voie respiratoire, ou digestive.

Désinfecter des locaux signifie éliminer les micro-organismes : bactéries, germes, champignons (moisissures) et virus. La désinfection permet de :

  • assurer un environnement sain
  • réduire la charge des micro-organismes qui circulent
  • limiter la propagation des virus et des microbes (rougeole, rubéole, grippe, coronavirus, gastro-entérite…)
  • répondre à des normes d’hygiène (HACCP, par exemple).

Attention, la désinfection des locaux n’élimine pas tous les micro-organismes. L’objectif est de réduire le nombre de micro-organismes sur une surface grâce à l’action d’un désinfectant ou d’un procédé de désinfection. La désinfection doit être régulière car elle n’empêche pas non plus la recontamination des surfaces.

Ce qu’il faut désinfecter dans des locaux

Déterminer les surfaces critiques est essentiel au protocole de désinfection des locaux. Vous désinfecterez donc en priorité :

  • les surfaces fréquemment touchées (téléphones, poignées de portes ou de fenêtres, boutons d’ascenseurs, interrupteurs, comptoirs, toilettes, éviers, rambardes, digicodes, tables, chaises, lieux de restauration, appareils électroménagers, claviers…),
  • les textiles (draps, moquettes, tapis…),
  • l’air.

La bonne manière de désinfecter des locaux

Tout dépend du type de surface à désinfecter. Il y a plusieurs méthodes :

  • tissus imprégnés (contact direct),
  • pulvérisation,
  • nébulisation, fumigation ou vaporisation.

La désinfection des locaux ne s’improvise pas. De plus, il faudra utiliser un produit désinfectant contenant une matière active. Les détergents désinfectants et les désinfectants de surface sont efficaces sur des surfaces inertes. Ils sont inefficaces sur des surfaces poreuses et sales. En effet, on ne peut pas désinfecter une surface sale. Il faudra donc un nettoyage préalable : on ne désinfecte que ce qui est propre.

Le choix du produit et du procédé se fera en fonction du type de souillures. Le désinfectant doit répondre à des normes. Ces normes garantissent une action spécifique contre les micro-organismes ciblés.

Un temps de contact est nécessaire pour avoir une efficacité. Autrement dit, la surface doit rester humide pendant le temps figurant sur l’étiquette et indiqué par les fabricants. Attention, tous les produits n’ont pas le même spectre d’activité.

Veillez surtout à porter des vêtements de travail et EPI (équipement de protection individuelle) adaptés. Pour les produits, vous respecterez le dosage et le temps d’application (cf. fiche technique du produit). Et il ne faudra jamais mélanger plusieurs produits !

A lire également :

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
6
J'adore
5
Etonnant
5

Découvrez aussi

Découvrez aussi

commentaires clos