Environnement de travailPartenaire

Industrie sensible : comment choisir le meilleur prestataire d’audit pest management ?

Auditeur inspectant la chaîne de production d'une usine laitière
©Ivan Traimak

Audit pest management, audit pest control, on parle aussi d’audit gestion des nuisibles… Les uns focalisent sur le nuisible, tandis que les autres incluent toutes les étapes essentielles de l’IPM (Integrated Pest Management) pour une gestion globale du risque nuisible. Toujours est-il que pour protéger votre industrie des nuisibles, il est essentiel de choisir le bon prestataire pour votre audit. Voici quelques critères clés à rechercher et comment une entreprise comme IZIPest peut répondre à vos attentes pour des inspections qualité exhaustives.

Par Hélène Frontier

Qu’est-ce qu’un audit pest management ?

L’audit pest control ou pest management, qu’est-ce que c’est au juste ? Les industries sensibles sont sous des référentiels tels que BRC, IFS, Marks & Spencer, AIB, et Tesco. Ces référentiels requièrent au minimum un audit pest management par an sur leurs sites. En fait, il s’agit d’un examen minutieux mené par des experts. Ce processus complet vise à armer les clients face aux audits de référentiels avec tous les documents à jour et un plan d’action efficace en place.

Chez IZIPest, ce sont Nicolas Didych, Olivier Thibonnet et Jérôme Durand qui sont missionnés pour l’inspection qualité des sites sensibles. Et faire un audit pest management, c’est un peu comme orchestrer une pièce de théâtre en trois actes.

Nicolas Didych lors d'un audit pest management pour IZIPest

©IZIPest

Étapes clés de l’audit et de l’inspection qualité

Nous identifions toutes les non-conformités liées au pest management : problèmes d’étanchéité, de nettoyage, de sensibilisation du personnel, conformité du stockage…

Olivier Thibonnet, IZIPest

Le premier acte, c’est l’audit documentaire. « Ce travail méticuleux consiste à vérifier que tous les rapports d’interventions, les certibiocide des techniciens, les attestations d’assurance, les habilitations et les fiches de données de sécurité sont à jour et accessibles rapidement », énumère Nicolas Didych. « Si un auditeur vous demande un document, vous avez 90 secondes pour le lui fournir, ajoute-t-il. Avec un audit documentaire bien réalisé, pas de stress, vous avez tout sous la main. »  C’est aussi à partir de cet audit documentaire que les professionnels peuvent paramétrer tout le reste !

Le deuxième acte, c’est l’inspection sur le terrain. Elle peut durer de quelques heures à une journée et demie, en fonction de la taille du site. « On fait ce qu’on appelle une marche en avant. On part des matières premières et on va jusqu’au produit fini, en passant par tous les locaux techniques, les toits, les locaux annexes et les zones à déchets », explique Olivier Thibonnet.

« Nous identifions toutes les non-conformités liées au pest management, continue-t-il. Problèmes d’étanchéité, de nettoyage, de sensibilisation du personnel, conformité du stockage… Nous vérifions s’il y a des infestations, même si les clients déclarent qu’ils n’ont pas de problème de nuisibles. »

En effet, les insectes et les rongeurs discrets ne sont pas toujours visibles par les clients. Or certaines matières premières peuvent être infestées par des insectes par exemple. « C’est pourquoi nous passons du temps sur le terrain, ajoute-t-il. Il nous arrive fréquemment de faire des prélèvements d’insectes dans les produits stockés, ou des prélèvements d’ADN de rongeurs avec IZIDiag, notre outil qui permet l’identification des espèces, de résistances aux raticides et de pathogènes ».

La mise en place du plan d’action suite à l’audit

Le troisième acte, c’est le compte-rendu de l’audit et la mise en place du plan d’action. Chez IZIPest, le compte-rendu comprend un plan d’amélioration détaillé avec toutes les recommandations nécessaires pour optimiser la lutte contre les nuisibles. « C’est également à ce stade que nous faisons une analyse des risques liés aux nuisibles, conformément aux exigences de BRC et IFS. Le but ? Proposer des solutions préventives et innovantes plutôt que curatives, tout en intégrant des méthodes écoresponsables pour nos clients engagés dans une démarche RSE », explique l’auditeur.

Car oui, l’audit pest management est aussi l’occasion de faire une analyse de risque, qui est de plus en plus demandée dans les référentiels. Grâce à cela, les professionnels peuvent élaborer un protocole d’action optimal pour lutter contre ces intrus indésirables. Une démarche d’une importance capitale, en particulier dans des secteurs tels que l’industrie agroalimentaire ou pharmaceutique où des millions d’euros sont parfois en jeu.

Pourquoi faire appel à un audit pest management dans votre entreprise ?

Les risques associés aux nuisibles dans l’industrie

Dans le secteur agroalimentaire, pharmaceutique ou cosmétique, les rongeurs, insectes ou micro-organismes peuvent causer des dégâts. Ils peuvent endommager les installations, contaminer les produits, perturber la production et même nuire à la réputation de l’entreprise. Les conséquences financières peuvent être désastreuses. Dans certains cas, la santé des clients ou des employés pourrait être en danger. C’est en grande partie pour éviter cela que les référentiels BRC, IFS, Marks & Spencer, AIB, et Tesco préconisent la mise en place d’un audit pest management.

Nicolas Didych lors d'un audit pest management pour IZIPest

©IZIPest

L’importance de l’audit pour une gestion des nuisibles efficace

L’audit gestion des nuisibles (audit pest management, en somme) permet donc une fois par an d’identifier précisément les problèmes. Un tel audit permet de mettre en place des solutions personnalisées et efficaces avant d’arriver à l’infestation. C’est en quelque sorte une mesure préventive.

Cette inspection donne donc la possibilité de rester en conformité avec les normes et réglementations en vigueur. Elle protège les biens et la réputation de l’entreprise. Et surtout, elle permet de prévenir les problèmes avant qu’ils n’arrivent. Car quand ils arrivent, on sait ce qu’il en coûte !

Faire appel à un spécialiste de l’audit pest control est un investissement pour la sécurité et la pérennité de votre activité. C’est choisir la tranquillité d’esprit et l’efficacité pour votre entreprise.

Les critères pour choisir un auditeur pest control

Des méthodes comme l’utilisation de vapeur sèche pour les insectes ou l’installation de perchoirs à rapaces à l’extérieur des bâtiments montrent une démarche éco-responsable qui est en accord avec les objectifs RSE de nombreux clients.

Olivier Thibonnet, IZIPest

Choisir un prestataire d’audit pest management n’est pas une mince affaire. Il est important de regarder son expérience, sa compréhension globale du secteur et son approche vers la résolution des problèmes. Un bon prestataire ne doit pas simplement contrôler les pièges. Mais il doit aussi être capable de prendre du recul, d’observer et d’analyser l’ensemble du site et ses processus. Il doit aussi mettre l’accent sur les méthodes préventives de gestion des nuisibles (IPM, pour Integrated Pest Management) plutôt que sur la simple lutte.

Lire également : La lutte antiparasitaire est-elle proactive ou réactive ?

Ce qu’il faut rechercher chez un prestataire d’audit gestion des nuisibles

Le prestataire idéal d’audit gestion des nuisibles doit préconiser des solutions innovantes et respectueuses de l’environnement en cas d’infestations. « Des méthodes comme l’utilisation de vapeur sèche pour les insectes ou l’installation de perchoirs à rapaces à l’extérieur des bâtiments montrent une démarche éco-responsable qui est en accord avec les objectifs RSE de nombreux clients », explique Olivier Thibonnet.

Comment IZIPest répond aux attentes en matière d’audit et d’inspection qualité

L’objectivité est un pilier de notre service.

Christine Lasseur, IZIPest

Grâce à des formateurs auditeurs de terrain polyvalents qui ont une expertise technique élevée, IZIPest offre un service complet qui va au-delà de l’audit pest control lui-même. Leur démarche d’amélioration continue implique :

  • un suivi permanent,
  • des recommandations constructives aux clients,
  • et un défi constant aux prestataires pour améliorer leurs pratiques.

L’entreprise prône une communication ouverte avec toutes les parties prenantes, permettant ainsi un suivi efficace du plan d’action. « L’objectivité est un pilier de notre service », insiste Christine Lasseur. La responsable pôle formation chez IZIPest précise que toutes les recommandations sont faites dans le meilleur intérêt de leurs clients.

Leur approche est globale et leur volonté de trouver des solutions sans chimie font d’eux un choix idéal pour des industrie sensibles où, à la fois le risque nuisible est à bannir tout autant parfois que les produits biocides.

L’expertise d’IZIPest pour l’audit gestion des nuisibles

Depuis plusieurs années déjà, l’entreprise est convaincue qu’il faut passer de la lutte contre les nuisibles à la gestion des nuisibles. IZIPest met donc l’accent sur la gestion proactive des nuisibles, en priorisant des méthodes préventives. Agir en amont, c’est éviter de tuer du vivant. C’est éviter de mettre des produits. C’est éviter de « payer les pots cassés ».

Un rôle clé dans la lutte contre les nuisibles en industrie

Nicolas Didych, Olivier Thibonnet et Jérôme Durand ne se contentent pas d’identifier les problèmes. Ils aident aussi activement à trouver des solutions. Les 3 auditeurs recherchent tous trois systématiquement des solutions durables. Ils privilégient des alternatives sans chimie, et ce avec une approche pédagogique.

Ils impliquent le responsable qualité et la maintenance dans le processus d’audit pest control. Ainsi, ils favorisent une synergie essentielle pour garantir une mise en œuvre efficace du plan d’action.

IZIPest joue un rôle essentiel dans le domaine de la gestion des nuisibles. Son approche ne se limite pas à la réalisation d’audits. Le centre de formations et d’audits s’engage dans une démarche d’amélioration continue aux côtés de tous ses clients. Les prestataires sont challengés, les dysfonctionnements sont clairement pointés, le tout dans une démarche d’objectivité et de franchise. D’ailleurs, l’entreprise sait parfaitement identifier les erreurs techniques communes. Elle sont souvent dues à un manque de formation ou à une trop grande pression pour obtenir des résultats rapides.

Enfin la neutralité d’IZIPest permet d’apporter une perspective externe précieuse pour optimiser les programmes de gestion des nuisibles.

Consulter également :

ÉCRIVEZ-NOUS !

 Avez-vous des nouvelles sur le secteur de la lutte anti-nuisibles que vous souhaitez partager avec nous? 

Sollicitez la rédaction :  communication@hamelin.info

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
0
Bravo
1
Instructif
1
Intéressant
1

Découvrez aussi

commentaires clos