Environnement de travailRéglementaire

Le risque chimique : l’Assurance Maladie – Risques professionnels propose enfin une solution !

Risque chimique pro : deux professionnels de la lutte antiparasitaire en combinaison
©yurolaitsalbert
Bannière Ratdown

Un contact récurrent avec des produits chimiques (exposition ou utilisation) a des effets néfastes sur la santé. Pour aider les entreprises à réduire l’exposition des salariés au risque chimique pro, l’Assurance Maladie – Risques professionnels propose une nouvelle solution : Risques Chimiques Pros. Cette nouvelle solution est un accompagnement en 4 étapes pour établir un programme de prévention efficace. Comment ça marche ?

En bref

  • L’Assurance Maladie – Risques professionnels propose un accompagnement aux entreprises qui souhaitent réduire l’exposition de leurs salariés aux risques chimiques.
  • Un parcours en 4 étapes permet d’intégrer la prévention du risque chimique pro.
  • Ce parcours comprend la définition des priorités d’actions suite à votre évaluation, et la vérification de l’efficacité des mesures de prévention mises en place. 

Le risque chimique pro : qu’est-ce que c’est ?

Les employeurs des sociétés de 3D (Dératisation, Désinsectisation, Désinfection) sont tenus d’assurer la sécurité de leurs salariés et de protéger leur santé. Les techniciens hygiénistes sont particulièrement concernés par ce risque. Ils utilisent régulièrement des produits chimiques et rodontocides afin de se débarrasser des espèces nuisibles.

Pour réduire l’exposition des salariés aux produits chimiques tels que les biocides, l’Assurance Maladie propose une solution : Risques Chimiques Pros. Grâce à cette démarche accessible en ligne, les entreprises peuvent facilement :

  • évaluer leurs risques
  • planifier des actions pour les réduire
  • suivre ces actions.

En suivant un parcours en 4 étapes, les entreprises déterminent des actions dont certaines sont obligatoires. A la fin du parcours, elles sauront intégrer la prévention des risques chimiques dans leur organisation interne. 

Le but de cette démarche de prévention reste la recherche et le gain de performance.

Risques professionnels : la prévention en 4 étapes

Pour avoir accès à ce programme, il suffit de créer un compte sur son espace privé Risques Chimiques Pros et remplir le formulaire d’inscription.

  1. Initier la démarche : vous désignerez un référent (ou « pilote ») pour mettre en œuvre le projet et communiquer avec l’ensemble des acteurs concernés. 
  2. Définir le plan d’action : il faut pour cela identifier les agents chimiques biocides utilisés dans votre entreprise, afin d’évaluer les risques et planifier les actions de prévention. 
  3. Déployer les actions : il faut mettre en œuvre des actions prioritaires et s’assurer qu’elles sont efficaces. 
  4. Pérenniser les actions : vous intégrez la prévention des risques chimiques dans votre organisation pour être plus performant. 

Réduction du risque chimique pro : un plan d’actions est nécessaire

La réduction des risques chimiques se fait selon un plan précis. C’est l’étape 2 du parcours. Il faut dans l’ordre : 

  1. supprimer ou remplacer les produits dangereux (biocides, produits phytosanitaires et désinfectants)
  2. ranger les produits chimiques dangereux dans un local fermé, 
  3. privilégier les mesures de protection collective (techniques et organisationnelles),
  4. mettre en place des mesures d’hygiène et des mesures d’urgence,
  5. porter les équipements de protection individuelle (EPI).

L’outil SEIRICH peut vous aider dans cette étape. 

Biocides : pourquoi prévenir les risques chimiques ?

Tous les opérateurs de lutte antiparasitaire qui manipulent des produits biocides sont titulaires du Certibiocide. Ce certificat leur permet d’acquérir de manière individuelle des notions quant aux dangers. De plus, l’entreprise de lutte antiparasitaire doit prévenir les risques chimiques afin de :

  • Assurer et protéger la santé et la sécurité de ses employés
  • Contribuer à l’amélioration de la qualité de vie au travail des salariés
  • Réaliser des économies dans l’achat des produits et éviter les retards dans les travaux
  • Préserver la santé financière de l’entreprise
  • Remplir ses obligations légales

Le risque chimique pro, un réel danger pour la santé

Le secteur des 3D est particulièrement concerné par les produits chimiques. Leurs effets sont néfastes sur la santé des salariés et plus particulièrement des techniciens hygiénistes. En fonction de leur nature ou de l’exposition, ils produisent des effets immédiats ou différés, tels que des cancers ou d’autres pathologies détectables des années après.

Les effets des produits biocides dépendent de plusieurs critères :

  • la toxicité des produits chimiques, 
  • leur voie de pénétration dans l’organisme, 
  • les modes d’exposition,
  • l’état de santé du travailleur concerné. 

Ils sont la deuxième cause des maladies professionnelles en France. Chaque année, ils sont responsables de près de 1 800 cancers professionnels reconnus (1400 au titre de l’amiante). Plus de 2 millions de salariés sont exposés à un agent chimique CMR (Cancérigène, mutagène, reprotoxique). Un certain nombre de formulations utilisées en lutte antiparasitaire, comme les rodonticides à base d’anticoagulants, sont classés CMR, par exemple.

Des aides financières pour la prévention du risque chimique pro

Pour vous aider à financer vos investissements en matière de prévention de risques chimiques, des subventions financières sont possibles. 

Des subventions pour les entreprises de moins de 50 salariés

En fonction du secteur d’activité, les entreprises de moins de 50 salariés peuvent bénéficier des aides « prévention TPE » suivantes : 

  • RC Pros Peinture en menuiserie : pour la protection contre les vapeurs et aérosols toxiques ;
  • RC Pros Equipements : pour financer des équipements de protection contre les produits chimiques ;
  • Airbonus : pour une protection contre les risques liés au diesel ;
  • Soudage + sûr : pour protéger des fumées de soudage.

L’accompagnement Carsat/Cramif/CGSS

Ce peut être : 

  • une aide au développement de solutions de prévention des risques chimiques ;
  • une évaluation des expositions et du niveau de prévention.

Des dispositifs de formation

  • Des formations à distance ou en ligne sont proposées par l’INRS sur le site inrs.fr.
  • Les caisses régionales de l’Assurance Maladie – Risques professionnels (Carsat, Cramif ou CGSS) proposent également des formations.

Source : Ameli

A lire également :

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
7
J'adore
8
Etonnant
0

Découvrez aussi

Découvrez aussi

commentaires clos