Dératisation

Pièges rongeurs : efficaces pour les infestations de souris, d’après l’ECHA

Piège à souris avec appât au fromage et petite souris floue en arrière-plan
©Lillian

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) considère que les pièges mécaniques sont des alternatives aux anticoagulants pour contrôler les infestations de souris en intérieur. Cependant, leur efficacité n’est pas certaine pour d’autres utilisations et d’autres animaux cibles comme les rats. Le Comité des produits biocides s’est également penché sur les alternatives chimiques dans son avis sur l’évaluation comparative des rodonticides anticoagulants.

Par Hélène Frontier

Lors de sa réunion de novembre, le Comité des produits biocides (BPC) de l’ECHA a adopté son avis sur l’évaluation comparative pour le deuxième renouvellement de tous les rodonticides anticoagulants ou anti-vitamine K (AVK) dans l’UE. Cette évaluation portait sur les alternatives chimiques et non chimiques aux anticoagulants. L’ECHA a réalisé cette évaluation à la demande de la Commission européenne. En résumé, l’avis est le suivant…

Alternatives non chimiques aux anticoagulants

Les pièges mécaniques utilisés par le grand public et les professionnels (formés) pour contrôler les souris grises à l’intérieur sont considérés comme efficaces.

L’utilisation de ces pièges dans ce contexte ne présente pas d’inconvénients pratiques et économiques significatifs. Par rapport aux rodonticides anticoagulants, les pièges entraînent un risque significativement plus faible pour la santé humaine et animale, et pour l’environnement.

Plus d’informations sont nécessaires pour confirmer la conclusion. En effet, le test disponible ne tient pas compte des différentes situations d’infestation : types de bâtiments, types de pièges et niveaux d’infestation, par exemple.

Le BPC n’a pas pu conclure sur l’efficacité des pièges mécaniques en ce qui concerne l’appâtage permanent.

Nous avons conclu que les pièges à rongeurs sont des alternatives appropriées. Erik van de Plassche, président du BPC.

Alternatives chimiques aux anticoagulants

Le cholécalciférol et l’alphachloralose ont été jugés appropriés pour contrôler les souris domestiques. De la même manière, ces deux molécules sont adéquates pour l’appâtage permanent à l’intérieur si des professionnels les utilisent.

Le BPC n’a pas pu conclure que le cholécalciférol et l’alphachloralose présentent un profil de danger significativement meilleur pour la santé humaine, la santé animale et l’environnement par rapport aux rodonticides anticoagulants.

Le dioxyde de carbone a été considéré comme approprié pour le contrôle des souris par des professionnels formés pour l’appâtage permanent à l’intérieur. Il présente un profil de danger et un risque globaux nettement inférieurs à ceux des rodonticides anticoagulants.

Lire également : Rodonticide, l’essentiel à savoir sur ce biocide

Erik van de Plassche, président du BPC déclare dans un nouvel épisode du podcast Safer Chemicals : « Pour l’utilisation et l’efficacité des pièges rongeurs pour le contrôle des souris, nous avions un test disponible. Ce test a été effectué conformément aux directives européennes existantes. Le comité a discuté sur le fait de savoir si un test est suffisant. Mais comme le piège utilisé était efficace, nous avons conclu que les pièges à rongeurs sont des alternatives appropriées. »

Prochaines étapes de l’évaluation comparative des rodonticides anticoagulants

Le BPC enverra son avis à la Commission européenne, qui préparera sa décision sur la base de cet avis. La décision de la Commission devrait donner des recommandations aux États membres sur la manière de procéder avec les autorisations de produits pour les rodonticides anticoagulants. La prochaine évaluation comparative devrait avoir lieu dans cinq ans.

Le BPC a également adopté quatre avis sur les substances actives et cinq sur les autorisations de l’Union. De plus amples détails sur ces avis et d’autres sont disponibles ici (en).

Le comité s’est réuni en personne du 22 au 24 novembre 2022. Les avis seront prochainement disponibles sur la page web du BPC. La prochaine réunion aura lieu en mars 2023.

Source : ECHA

Consulter également :

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
10
Bravo
6
Instructif
9
Intéressant
6

Découvrez aussi

commentaires clos