Science & Biodiversité

Lorsque les loups provoquent des nuisances…

Loup à l’extérieur dans la nature
© Andrea Bohl | Pixabay

L’arrêté du 19 février 2018 et le décret du 12 septembre 2018 fixent le nombre de loups (Canis lupus) qu’on doit abattre. Par ailleurs, la protection de la santé publique contre les nuisances des loups interpellent les professionnels de lutte antiparasitaire et les autorités.

Lorsque les nuisances des loups atteignent un seuil fixé, le préfet prend des décisions. Par ailleurs, ce plafond correspond à 10 % de la population de loups. Ainsi si ce seuil est atteint avant la fin de l’année, le préfet coordonnateur peut autoriser des tirs de défense correspondant à 2 % supplémentaires.

Il est désormais impossible de continuer les tirs de défense des troupeaux, lorsque ce plafond annuel cumulé de 12 % est atteint. L’arrêté du 26 juillet 2019 porte pourtant le taux de prélèvement annuel autorisé de l’espèce à 19%.

Lire : article | Actu Environnement

Source : arrêté du 19 février 2018 | décret du 12 septembre 2018

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
2
J'adore
0
Etonnant
0

Découvrez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.