BusinessMétier

Qu’est-ce qui rend Claire Martin unique ?

photo de Claire Martin formatrice anti-nuisible
© APC Etude et conseil
Bannière Ratdown

Claire Martin, fondatrice de la société APC Etude et conseil, nous parle de son activité. Cette formatrice et consultante s’adapte aux besoins des professionnels, quel que soit leur poste au sein de l’entreprise, et quel que soit leur(s) besoin(s). Quel est son secret ?

Par Hélene FRONTIER, Blanc sec communication

Claire Martin, que faites-vous exactement ?

Claire Martin : Je suis consultante et formatrice en lutte contre les nuisibles. J’ai créé mon cabinet de conseil et organisme de formation il y a deux ans pour répondre à un besoin d’accompagnement individuel de la part des prestataires de lutte contre les nuisibles et des donneurs d’ordre.

En quoi votre offre de services est novatrice ?

CM : Elle est novatrice justement parce que je fais du sur mesure. C’est vraiment complémentaire par rapport à l’offre de formation qui existe aujourd’hui sur le marché des 3D. Je propose un audit des besoins du prestataire et ensuite je co-construis avec lui un plan d’accompagnement. Ce plan d’accompagnement est sur mesure et cela peut s’adresser à une équipe ou à un seul collaborateur.

Le sur mesure est donc votre valeur ajoutée. Y a-t-il autre chose ?

CM : Le sur mesure est vraiment ma différence par rapport aux formations que l’on a l’habitude de voir dans les métiers de la 3D, effectivement. Il y a également l’expérience terrain, une expérience que j’ai dans le métier depuis 15 ans parce que j’ai commencé effectivement en tant que commerciale dans un grand groupe. Avant tout, je me suis formée sur le terrain avec les techniciens.  Puis, quelques années plus tard, j’ai intégré une société de nettoyage industriel et j’ai créé au sein de cette société une structure 3D. Je l’ai gérée en toute autonomie, ce qui m’a permis d’occuper tous les postes dans cette structure en commençant par le commercial, la technique, la partie planification, les achats, le management, recrutement, formation de mes équipes… Aujourd’hui, cette expérience me permet d’avoir cette vision à 360° d’une structure et de pouvoir accompagner les collaborateurs à tous les postes.

Pourquoi vous appelle-t-on ?

CM : Cela peut être pour élever les compétences d’un collaborateur commercialement, pour l’accompagner sur le terrain, et le faire monter en efficacité commerciale. Ça peut être des appels d’offres, c’est-à-dire de la formation et accompagnement sur des dossiers d’appel d’offres. Également des formations classiques, que tous les formateurs et fournisseurs proposent aujourd’hui sur les techniques du métier, théoriques et pratiques sur le terrain où on aborde la biologie et le fonctionnement des nuisibles, les nouvelles méthodes de lutte, entre autres, le conseil aux clients, la réglementation qui évolue. C’est également des formations en management que j’ai intégrées dans mon panel d’accompagnement. J’accompagne aussi les collaborateurs lors d’une intégration de poste – que ce soit une secrétaire, un commercial, un responsable technique 3D. Je propose aussi des réalisations de supports techniques et commerciaux également, selon les besoins de la structure.

Le sur mesure demande beaucoup de réactivité. Comment vous adaptez-vous ?

CM : Tout dépend ce que vous appelez « vous adapter » !

Par exemple, certaines personnes vont demander du Certibiocide. Proposez-vous cette formation ?

CM : Absolument pas. Je ne fais pas de formation certifiante, du moins pas encore. Je ne propose ni Certibiocide ni Certiphyto. J’oriente ces demandes-là vers mes confrères formateurs Certibiocide. En revanche, je vais sous peu mettre en place la formation punaise de lit valorisante accessible à tous les prestataires.

Vous êtes absolument capable de proposer un programme de formation à n’importe quel poste de l’entreprise, sur n’importe quel sujet ?

CM : Sur tous les sujets, et sur tous les postes d’une structure 3D. L’essentiel est d’avoir une bonne écoute active, de bien reformuler les besoins du dirigeant ou du manager, pour ensuite co-construire avec lui un plan d’accompagnement sur mesure. Cela peut être sur du court terme, du moyen terme ou du long terme comme je fais avec certains partenaires. J’accompagne la secrétaire, le technicien, le commercial, le responsable technique et même le dirigeant sous forme de coaching.

J’imagine aussi que pour avoir cette réactivité, vous faites une veille web permanente ?

CM : Oui je suis en veille continue, sur le Web notamment, et en constante relation avec les partenaires 3D, que ce soient les fournisseurs ou mes clients, tout simplement. Je grandis à leurs côtés également. Cela va dans les deux sens.

Comment prospectez-vous vos clients ?

CM : Je ne prospecte pas tant que ça. Je communique énormément sur LinkedIn et via mon site Internet. Et cela marche également beaucoup par le bouche-à-oreille, pour être vraiment sincère avec vous. Donc je n’ai pas besoin de prospecter à proprement parler, si on le prend au sens propre du terme.

Vous êtes également à la tête d’une autre société qui va éditer prochainement un logiciel 3D… Quand sera-t-il sur le marché ?

CM : Tout à fait. J’ai créé avec deux associés une deuxième société il y a à peu près deux ans. La société s’appelle Wenov. On est éditeur de logiciel et de sites Internet. Et depuis un peu plus d’un an, on travaille au développement d’un logiciel et d’une application 3D qui s’appelle Nuisinov, et qu’on va commercialiser courant mai. Aujourd’hui, elle est en fin de test chez un prestataire 3D. L’intérêt de ce logiciel, c’est qu’il est vraiment novateur sur le marché. Il arrive avec des nouvelles fonctionnalités par rapport aux logiciels déjà existants sur le marché.

Il y aura une partie logicielle bureau pour la personne au bureau qui planifie. Et il y aura une application de terrain sur tablette, la tablette que l’on fournira bien évidemment, qui permettra de dématérialiser toute l’activité du technicien sur site.

Pour la partie bureau, il y aura une base client, bien entendu, la partie contrats, la gestion des stocks de produits et matériels, une planification intelligente pour optimiser les tournées des techniciens et des rapports automatisés avec des analyses de tendances, des tableaux de bord journaliers pour la personne qui est au bureau.

Pour la partie application, il y aura le planning journalier des interventions pour le technicien, la réalisation des interventions grâce à un plan de sanitation, avec l’intégration des dispositifs de piégeage, ou les postes d’appâtage dessus. Et au fur et à mesure des interventions, le technicien va pouvoir contrôler ses dispositifs depuis sa tablette qui sont sur le plan de sanitation. Il pourra indiquer les actions correctives avec les photos avant et après leur réalisation. Une fois qu’il validera son intervention, ça générera le rapport d’intervention avec les photos pré envoyées au client.

Très bien, c’est très précis et je vous remercie de ces précisions !

APC Etudes et Conseil
31 rue des graves
33185 LE HAILLAN
Tèl.: +33 7 61 59 38 53
contact@apc-etude-conseil.fr

A lire également :

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
32
J'adore
23
Etonnant
2

Découvrez aussi

Découvrez aussi

commentaires clos