Désinsectisation

Punaise de lit : les huiles essentielles restaurent l’efficacité des insecticides

©Дмитрий Безруков

Des études universitaires suggèrent de nouveaux moyens d’améliorer la lutte contre la punaise de lit. Ces nuisibles sont de plus en plus résistants à certains insecticides de synthèse. Des chercheurs ont découvert comment les molécules d’huiles essentielles agissent sur la physiologie des insectes. Ils ont par ailleurs montré comment améliorer la létalité des pyréthrinoïdes.

Par Hélène Frontier

Des chercheurs de l’Université Purdue ont identifié les molécules d’huiles essentielles les plus toxiques pour les punaises de lit. Puis ils ont découvert des mécanismes qui rendent les huiles essentielles à base de plantes mortelles pour les punaises de lit, en particulier en combinaison avec des produits de synthèse. On dirait bien que de nouvelles options pour contrôler ce nuisible pointent à l’horizon !

Punaises de lit : la promesse des huiles essentielles

Difficiles à contrôler, la punaise de lit se cache dans des espaces sombres et invisibles et se multiplie rapidement. La contrôler est devenu encore plus laborieux ces dernières années, car le parasite a développé une résistance aux insecticides utilisés depuis longtemps pour les éradiquer.

Les huiles essentielles à base de plantes peuvent offrir la solution. Une première étude de l’Université Purdue, dirigée par l’entomologiste Ameya Gondhalekar et Sudip Gaire, à l’époque son doctorant, a identifié certaines des molécules d’huiles essentielles les plus efficaces pour lutter contre les punaises de lit.

En effet, des dizaines de produits à base d’huiles essentielles sur le marché prétendent tuer ou repousser les insectes. Mais une étude de l’Université Rutgers, publiée dans la revue Insects, a montré que peu d’entre eux agissent réellement contre les punaises de lit.

Gondhalekar et Gaire ont analysé 15 molécules d’huiles essentielles présentes dans diverses plantes aromatiques pour leur toxicité sur les punaises de lit. Ils ont aussi analysé leur capacité à perturber le fonctionnement du système nerveux des insectes. On peut lire leurs conclusions dans la revue Scientific Reports.

Consulter également : [PODCAST] Punaise de lit, du sang et des larmes

Les huiles essentielles les plus efficaces contre la punaise de lit

Tous les produits chimiques appliqués directement sur les punaises de lit ont été efficaces. Mais la quantité nécessaire pour tuer les insectes variait. Les plus efficaces sont :

  • le carvacrol, dérivé de l’origan et du thym,
  • le thymol (thym),
  • l’acide citronellique (citronnelle),
  • et l’eugénol (girofle).

Lorsqu’ils ont été testés sous forme de fumigants (fumigènes), les plus efficaces sont :

  • le thymol,
  • le carvacrol,
  • le linalol (commun dans le basilic),
  • et le camphre (camphrier).

Quatre des composés n’ont pas tué les punaises de lit sur une période de 24 heures.

Des produits anti punaise de lit à base d’huiles essentielles, c’est possible

Maintenant qu’on connait les niveaux de toxicité, on peut formuler des produits efficaces.

Ameya Gondhalekar, entomologiste à l’Université Purdue (USA)

Pour tuer une punaise de lit par contact, il faut environ 70.000 fois plus de la molécule la plus efficace qu’un insecticide synthétique. Avec les fumigènes, cette différence n’est que de 400 fois. Selon Gondhalekar, cela ne signifie pas que les huiles essentielles végétales sont inefficaces. En effet, maintenant que les niveaux de toxicité sont connus, des produits efficaces peuvent être formulés.

Gondhalekar et Gaire ont également découvert que le thymol, le carvacrol et l’eugénol déprimaient le système nerveux des punaises de lit, tandis que le linalol provoquait une excitation.

Ainsi, pour formuler un produit, il faut probablement utiliser les molécules les plus efficaces à des concentrations plus élevées. Gaire ajoute qu’en les combinant, on peut sûrement obtenir une meilleure efficacité. A ce moment cette recherche était en cours…

Punaises de lits testées en laboratoires pour des huiles essentielles

©Sudip Gaire

Des insecticides plus performants grâce aux huiles essentielles

Ainsi, les huiles essentielles à base de plantes sont généralement mortelles pour les punaises de lit. Mais on ne sait pas comment les utiliser efficacement. Maintenant, les entomologistes de l’Université Purdue ont découvert comment les molécules d’huiles essentielles agissent sur la physiologie des punaises de lit. Ils ont par ailleurs montré comment ces molécules pouvaient améliorer la létalité des insecticides à base de pyréthrinoïdes.

Leurs découvertes ont été publiées dans deux articles de la revue Pesticide Biochemistry and Physiology – l’un datant d’octobre 2020 et l’autre de juin 2021.

Les deux scientifiques avaient constaté qu’on pouvait tuer les punaises de lit résistantes avec des quantités de plus en plus importantes d’insecticides pyréthrinoïdes traditionnels. Or, appliquer ces produits dans de telles quantités est un problème. Leurs résultats montrent que les huiles essentielles peuvent tuer les punaises de lit. Mais la combinaison d’huiles essentielles et d’insecticides pyréthrinoïdes a un effet synergique.

Combiner les huiles essentielles et les insecticides pyréthrinoïdes

Gaire et Gondhalekar ont d’abord testé l’insecticide pyréthrinoïde deltaméthrine et une série de molécules d’huiles essentielles sur des punaises de lit non résistantes et une souche résistante de punaises de lit Knoxville. Une dose unique de deltaméthrine destinée à tuer 25% des punaises a tué autant de punaises de lit non résistantes. Mais il en a fallu 70.000 fois plus pour tuer 25% de la souche Knoxville. Autrement dit, la deltaméthrine est si inefficace contre la souche de punaises de lit Knoxville que si vous l’utilisez sur le terrain, même à fortes doses, vous n’obtiendrez presque aucun contrôle.

Lire également : Une nouvelle matière active pour contrôler la punaise de lit ?

En revanche, les matières actives des huiles essentielles ont agi de manière égale contre les insectes résistants et non résistants. Il s’agissait de thymol de thym, de carvacrol d’origan et de thym, d’eugénol de clou de girofle et autres.Une dose censée en tuer 25% en a tué autant de chaque type.

Selon Gondhalekar, les systèmes nerveux des insectes ouvrent et ferment normalement les canaux sodiques pour transmettre les signaux à travers les neurones. La deltaméthrine se lie à ces canaux sodiques et les maintient ouverts afin que les neurones ne puissent pas arrêter de se déclencher. Ce tir répété épuise rapidement l’énergie de l’insecte et le tue.

Mais les punaises de lit résistantes possèdent de multiples mécanismes pour résister aux pyréthrinoïdes, y compris des niveaux hyperactifs d’une enzyme appelée cytochrome P450, qui dégrade la deltaméthrine. Selon les deux chercheurs, les molécules d’huile essentielle se lient et désactivent cette enzyme. Elles permettent ainsi à la deltaméthrine de faire son travail sur le système nerveux de la punaise de lit.

Gaire et Gondhalekar ont combiné une seule dose de deltaméthrine avec une seule dose de composés d’huiles essentielles qui devraient tuer 25 à 50 % des punaises de lit résistantes. Au lieu de cela, cela a tué plus de 90 % des punaises de lit résistantes.

En traitant les punaises de lit résistantes de Knoxville avec différentes huiles essentielles, les scientifiques ont constaté que les enzymes cytochromes P450 étaient inhibées. Les molécules d’huiles essentielles ont pu neutraliser ces enzymes, permettant à la deltaméthrine de faire son travail.

La demande croissante pour des produits « verts » de lutte contre la punaise de lit

La punaise de lit est de plus en plus résistante à certains insecticides de synthèse. Les insectes acquièrent une tolérance à leur égard et de nombreux consommateurs recherchent des alternatives « vertes » qu’ils considèrent plus sûres à pulvériser dans leurs espaces de vie.

Comme les punaises de lit se trouvent sur les lits et les canapés, les gens veulent des produits chimiques sans danger pour les humains. On ne peut pas pulvériser la plupart des insecticides actuellement disponibles directement sur les meubles. Il y a donc une demande croissante de produits verts qui, selon les gens, présentent un risque minimal. Les huiles essentielles sont en effet considérées comme des options à faible risque pour le contrôle des punaises de lit.

Gondhalekar ajoute cependant que la meilleure pratique pour éliminer les punaises de lit est une combinaison de plusieurs stratégies. Elles incluent la surveillance des nuisibles, des techniques non chimiques telles que le traitement thermique, les composés botaniques et les insecticides synthétiques.

Le laboratoire de Gondhalekar continuera de rechercher des formulations potentielles à base d’huiles essentielles avec des insecticides pyréthrinoïdes. Des tests en laboratoire et sur le terrain permettront de maximiser la lutte antiparasitaire.

Lire également :

Sources : Scientific Reports [Toxicity and neurophysiological impacts of plant essential oil components on bed bugs (Cimicidae: Hemiptera)] | Insects [Behavioral Responses of the Common Bed Bug to Essential Oil Constituents] | Pesticide Biochemistry and Physiology (octobre 2020) [Bed bugs, Cimex lectularius L., exhibiting metabolic and target site deltamethrin resistance are susceptible to plant essential oils] | Pesticide Biochemistry and Physiology (juin 2021) [Plant essential oil constituents enhance deltamethrin toxicity in a resistant population of bed bugs (Cimex lectularius L.) by inhibiting cytochrome P450 enzymes]

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
17
Bravo
19
Instructif
21
Intéressant
19

Découvrez aussi

commentaires clos