Science & Biodiversité

Peste bubonique : un cas confirmé en Chine

cas de peste bubonique avec masque et seringue rouge
© Anna Shvets

Un nouveau cas de peste bubonique a été confirmé début juillet 2020 en Chine. Compte tenu de tout ce qui se passe dans le monde avec le Covid-19, les gens sont naturellement inquiets. Rappelons toutefois que, grâce à la médecine moderne, les cas de peste bubonique sont désormais incroyablement rares et faciles à traiter avec des antibiotiques. Selon les rapports de l’État, le patient actuellement confirmé est en quarantaine et dans un état stable ; un second cas suspect est placé sous surveillance.

Peste, nuisibles et pandémies

La peste bubonique – cause de certaines des pandémies les plus meurtrières au monde – est l’un des trois types de peste causés par la bactérie Yersinia pestis.

Tout au long de l’histoire, cette maladie a tué des millions de personnes. La peste de Justinien (541-549 après JC) a enregistré entre 25 et 100 millions de morts ; la peste noire a entraîné jusqu’à 200 millions de morts au 14ème siècle ; la troisième pandémie a eu lieu au milieu du 19ème siècle, tuant 12 millions de personnes en Chine et en Inde.

Cependant, les scientifiques sont maintenant bien plus familiers avec la manière dont la maladie se transmet et se traite.

Ces dernières années, des cas de peste bubonique ont été confirmés dans des contrées éloignées les unes des autres comme Madagascar, l’Afrique de l’Est et le Nouveau-Mexique, aux Etats-Unis.

Zoonose

La peste bubonique est ce qu’on appelle une maladie « zoonotique ». Une zoonose peut se transmettre entre les humains et les animaux comme le fait actuellement le nouveau coronavirus qui cause une pandémie mondiale. Cette association avec la peste est l’une des raisons pour lesquelles les rats sont encore si largement méprisés.

Des études récentes ont réfuté le rôle du rat noir dans la propagation des fléaux redoutés comme la peste noire qui a balayé l’Europe au 14ème et au 17ème siècle. Pourtant, de nombreux savants pointent encore fermement du doigt ces rongeurs ! Les conseils de l’Organisation mondiale de la santé restent donc d’éviter tout contact avec des rongeurs morts ou vivants pour réduire les chances de contracter la peste bubonique.

Maladies transmises par les rats

Néanmoins, il existe au 21ème siècle des maladies courantes et préoccupantes transmises par les rats ; c’est la raison pour laquelle il faut contrôler leurs populations.

Les rats communiquent et marquent leur territoire en urinant partout où ils vont. Cela présente un important risque pour la santé publique. Ils peuvent être porteurs de nombreux agents pathogènes. Ces derniers peuvent se propager aux humains à travers l’urine ou le corps des rats entrant en contact avec les zones de préparation des aliments.

Certaines de ces maladies sont :

  • La leptospirose (souvent appelée maladie de Weil)
  • La salmonellose
  • La listeria
  • La toxoplasmose
  • L’hantavirus

Pour toute infestation de rats, il est toujours préférable de contacter une société professionnelle de lutte antiparasitaire, de préférence membre d’une association professionnelle. Experts de la lutte contre les rats, ils ont accès à toute une gamme de rodonticides et d’outils professionnels hautement efficaces qui ne sont pas accessibles au grand public.

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
1
J'adore
1
Etonnant
0

Découvrez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.