Désinsectisation

11 nuisibles les plus courants en été

mouche d'été fond vert
©Anti-moustique.net

L’été est la saison des vacances et des fêtes, et c’est aussi la meilleure saison pour les nuisibles. De nombreux parasites comme les insectes piqueurs peuvent piquer les humains et être agressifs pendant l’été. Ces insectes jouent un rôle majeur dans la transmission de maladies.

2 catégories d’insectes piqueurs existent : 

  1. Les insectes solitaires 
  2. Les insectes sociaux 

Les insectes qui ne dépendent pas les uns des autres sont des nuisibles solitaires. Et les insectes qui vient en colonies comme les reines, les ouvrières et les mâles sont des nuisibles sociaux.

Voici quelques-uns des nuisibles estivaux les plus courants.

Le moustique

Le moustique a besoin de nourriture (du sang) pour se reproduire. Seules les femelles piquent les humains. Et elles repèrent leur proie à distance. Selon les recherches, les moustiques sélectionnent les personnes notamment en fonction de la chaleur corporelle et du dioxyde de carbone que nous expirons.

Les moustiques sont attirés par les couleurs sombres et les odeurs sucrées. Ils seraient selon certains également friands des pieds malodorants, des femmes et des buveurs de bière ! Il est important de se prémunir contre les piqûres de moustiques. En effet, ces insectes peuvent transmettre des maladies potentiellement mortelles telles que la typhoïde, la malaria, le virus du Nil occidental et l’encéphalite équine de l’Est (EEE).

Le frelon européen 

Les frelons européens (Vespa crabro) sont des insectes sociaux qui préfèrent vivre avec leurs colonies et celles-ci comptent de 200 à 400 membres. Ces nuisibles sont plus actifs la nuit, et ils sont attirés par la lumière, généralement, ils apparaissent davantage à la fin de l’été.

Le frelon asiatique

Le frelon asiatique , Vespa Velutina, est une espèce de frelon dont la taille varie de 15 mm à 30 mm de long. Le dard peut mesurer jusqu’à 3 mm. Les piqûres peuvent être extrêmement douloureuses. Chaque année en France, “quelques dizaines” de personnes meurent des suites d’une attaque de frelons asiatiques, selon l’allergologue Madiha Ellafi.

Le venin n’est pas le plus mortel parmi les abeilles et les guêpes. Mais en raison de la taille de l’insecte, la dose est plus élevée. 

La guêpe

Les guêpes sont également des insectes sociaux qui aiment vivre en colonie (au moins 4000 membres). Ils peuvent construire leur nid n’importe où, du moment qu’ils pensent que l’endroit est sûr, et, en raison de la taille de leur colonie, leurs nids seront assez grands.

La fourmi

Bien que les fourmis soient utiles pour l’environnement, quand elles entrent dans votre maison ou lorsque vous pique-niquez, c’est plutôt désagréable.

En quête de nourriture, les fourmis laissent une traînée de phéromones afin de retrouver leur chemin.

Les fourmis sont des insectes sociaux. Cela signifie qu’ils vivent en grandes colonies. Selon les espèces, les colonies de fourmis peuvent comporter des millions d’individus.

Il existe trois sortes de fourmis dans une colonie :

  1. la reine
  2. les ouvrières
  3. les mâles

La reine et les mâles ont des ailes, tandis que les ouvrières n’ont pas d’ailes. La reine est la seule fourmi capable de pondre des œufs. Lorsque la reine de la colonie meurt, la colonie ne peut survivre que quelques mois.

Le cafard

Les cafards est présent toute l’année. Leur évolution varie d’un type à l’autre et aussi  des conditions climatiques. Ils se reproduisent principalement en été. Comme les rongeurs, ils se cachent à l’intérieur de nos maisons bien chaudes pour éviter le froid de l’hiver. La contamination par les blattes peut causer de l’asthme et d’autres allergies. 

La mouche

Pendant l’été, les mouches sont source de grandes nuisances pour tout le monde en raison de leur bourdonnement intempestif, de leurs habitudes alimentaires et de reproduction. Les mouches domestiques sont exposées à une multitude de bactéries nocives telles que Salmonella et E. coli. Pour cette raison, les mouches aident à propager ces bactéries. Elles peuvent les transmettre en contaminant par exemple la nourriture ou bien des ustensiles de cuisine.

La puce

Les puces se transportent entre mammifères, et restent sur leurs hôtes. L’espèce la plus commune est la puce de chat, qui se régale souvent des animaux domestiques et des êtres humains. Les puces ne volent pas. Au lieu de cela, elles sautent d’un endroit à un autre. Elles sont capables de sauter jusqu’à 150 fois leur propre taille. 

La tique

Les tiques sont une menace pour la santé. Lorsque les gens et les animaux de compagnie comme les chiens et les chats passent plus de temps à l’extérieur, les tiques sont couramment rencontrées dans les hautes herbes et les zones boisées, surtout pendant l’été.

La punaise de lit

Quand la plupart des gens pensent aux punaises de lit, ils pensent aux hôtels et aux vacances d’été. Cependant, bien qu’elles soient de grandes voyageuses, les punaises de lit (Cimex lectularius) peuvent prospérer à peu près partout où les humains se trouvent. Elles peuvent vivre plusieurs mois sans repas de sang.

La chenille processionnaire

Les chenilles processionnaires (Thaumetopoea processionea, côté chêne, et Thaumetopoea pityocampa, côté pin) sont des insectes présents dans de nombreuses régions de France. Leurs proliférations peuvent affaiblir les arbres. Elles ont également un impact sur la santé humaine. En effet, leurs poils sont extrêmement irritants et peuvent provoquer des réactions inflammatoires, affectant principalement la peau. La chenille processionnaire du chêne est principalement observée entre avril et juillet tandis que celle du pin est plutôt observée  entre janvier et mai. Mais cela dépend également du climat dans lequel elles évoluent.

Source : Empire Pest Control 

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
4
Bravo
3
Instructif
3
Intéressant
3

Découvrez aussi

commentaires clos