DésinsectisationInsectes Volants

Mouches en industrie alimentaire, ce que leur taille indique

©Kamphol
Accueil » Mouches en industrie alimentaire, ce que leur taille indique

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Le contrôle des mouches dans l’industrie alimentaire est une nécessité évidente pour des raisons d’hygiène. Mais toutes les mouches ne se valent pas ! Connaître certaines différences entre les espèces peut être important pour comprendre et résoudre plus rapidement les problèmes de sécurité alimentaire qu’elles posent.

Mouche et sécurité alimentaire

Le contrôle des mouches dans les environnements où les aliments sont produits, transformés ou servis fait partie des prérequis nécessaires. Cela permet de préserver la sécurité alimentaire, se conformer aux réglementations et mener à bien tout audit de sécurité alimentaire.

La mouche peut transporter des micro-organismes pathogènes, tels que  Salmonella  et   E.coli. Ces agents pathogènes sont attachés aux villosités – ensemble de poils – qui recouvrent son corps et aux coussinets de ses pieds. Ils peuvent contaminer les aliments et les surfaces sur lesquelles elles atterrissent. Ces insectes abritent également ces agents pathogènes à l’intérieur de leur système digestif. Ils peuvent les transmettre par régurgitation ou en excrétant leurs selles.

Lorsqu’il s’agit de prévenir les problèmes de mouches, l’hygiène est toujours essentielle pour garder les installations exemptes de ces insectes. Un protocole de nettoyage adéquat, en lien avec un programme intégré de lutte antiparasitaire, vous aidera à interrompre les cycles de développement des espèces et à prévenir leur présence.

Cependant, il peut également être important pour les exploitants du secteur alimentaire d’être conscients de certaines différences entre les principales espèces qui peuvent représenter un problème dans leurs établissements. Par exemple, en fonction de leur taille, il est possible de déduire, détecter et résoudre plus rapidement d’éventuels incidents de sécurité alimentaire.

Les petites mouches et la sécurité alimentaire

Les petites mouches peuvent sembler une simple nuisance. Mais elles sont en réalité un problème plus courant dans les installations de transformation des aliments que les grosses mouches.

Les grosses mouches se trouvent généralement dans une installation en tant qu’envahisseurs accidentels. En revanche, les petites mouches se développent plus fréquemment dans la même usine. Cela indique un problème d’hygiène plus important, qu’il faut résoudre.

Il peut être difficile d’identifier l’origine des petites infestations de mouches dans les installations et d’en corriger les causes. Par conséquent, l’identification des mouches en question peut indiquer les caractéristiques spécifiques de leur habitat et de leur source.

Parmi les plus courantes, on trouve :

  • les drosophiles ou mouches du vinaigre (Drosophila melanogaster),
  • les Phoridae,
  • les Psychodidae (parfois appelés mouches d’égout, moucherons d’égout ou mouches de drain),
  • et les Sphaeroceridae.

Les drosophiles ou mouches du vinaigre

Les mouches du vinaigre sont les plus courantes parmi les petites mouches. Elles ont une prédilection particulière pour les matières sucrées, maltées ou vinaigrées. On les retrouve fréquemment près ou dans les : poubelles, fruits trop mûrs ou déchets de fruits, distributeurs de sodas, tireuses de bière ou  distributeurs automatiques avec des résidus de produits.

Les processus de mise en bouteille ou les lignes de conditionnement de produits peuvent également devenir un problème. En effet, des matières sucrées peuvent tomber sur des pièces mécaniques.

La plus connue des mouches du vinaigre est Drosophila melanogaster. Elle est de couleur brune ou grise aux yeux rouges.

La mouche Phoridae

Les Phoridae sont de petits moucherons (0,5-6 mm) avec une bosse prononcée sur le thorax et une petite tête. Parmi les petites mouches de l’industrie alimentaire, les Phoridae sont peut-être les plus susceptibles de trouver des sources de nourriture. En effet, elles sont capables d’infester pratiquement tous les types de matière organique, surtout si elle se décompose.

Elles fréquentent des matériaux et des endroits insalubres, tels que : les déchets alimentaires, les eaux usées, les égouts, les excréments, les animaux morts et d’autres matières organiques humides. Ainsi, elles peuvent transporter des micro-organismes pathogènes dans les aliments et provoquer des incidents de sécurité sanitaire des aliments.

Les Phoridae ont la capacité d’infester les ressources du sous-sol et de se reproduire sous terre, par exemple dans les sols contaminés par les eaux usées. Les canalisations de drainage brisées sous le sol dans les usines de transformation des aliments peuvent devenir des foyers d’infestation. Ils ne peuvent être résolus qu’en ouvrant le sol, en réparant le drainage et en remplaçant toute la terre contaminée.

L’eau de nettoyage du sol ou les serpillières amènent des matières organiques dans les fissures et les interstices du sol. Et cela peut finir par créer un habitat favorable pour ces mouches.

Les Psychodidae ou mouches de drain

Les mouches de drain sont petites et d’apparence velue. Elles sont associées au dépôt visqueux qui s’accumule dans les drains. Elles sont également associées à des fissures ou des interstices qui reçoivent régulièrement des matières organiques humides, par exemple avec de l’eau de lavage.

On les trouve généralement en petites quantités, reposant sur le mur ou d’autres surfaces. Elles ne se déplacent que légèrement lorsqu’elles sont dérangées. En effet, elles n’ont pas un vol puissant comme les autres espèces. Pour prévenir les infestations, il est recommandé de surveiller les zones de drainage, à l’aide de pièges adhésifs, pour identifier les points problématiques et appliquer des actions correctives.

Les mouches de la famille des Sphaeroceridae

Comme d’autres espèces, ces petites mouches sont associées à des matières organiques humides et en décomposition. Il s’agit souvent de drains ou de matières organiques introduites dans les interstices ou les fissures lors du récurage ou du nettoyage.

Grosse mouche et sécurité alimentaire

Lorsqu’il s’agit de mouches de grande taille, il faut analyser les caractéristiques des infestations de ces insectes à l’intérieur des installations.

Si nous pouvons identifier l’espèce, il sera peut-être plus facile de trouver la raison qui l’a peut-être attirée vers l’installation. En effet, la plupart des grosses mouches y pénètrent en tant qu’envahisseurs accidentels.

Il peut y avoir un chevauchement des préférences alimentaires. Mais les mouches vertes et bleues (Calliphoridae) ont tendance à être vers les ordures et les déchets alimentaires.

Les Calliphoridae sont une famille qui comprend de nombreuses espèces communément appelées, entre autres noms, et selon l’aire géographique : mouches à viande, mouches bleues ou vertes….

Les mouches domestiques (Muscidae), quant à elles, sont davantage associées au fumier et à d’autres matières organiques humides.

De grosses mouches se trouvent régulièrement à l’intérieur pendant les saisons froides. Les mouches peuvent se développer sur des sources de nourriture pourrie, qui se trouvent à l’intérieur de l’usine. Il faut donc les trouver et les nettoyer.

 

Source : higieneambiental.com| indfumco.com

 

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
56
Bravo
19
Instructif
39
Intéressant
56

Découvrez aussi

commentaires clos