Environnement de travailPartenaire

L’accompagnement CEPA par IZIPest : sérénité, sécurité et qualité pour votre entreprise 3D

Le formateur Nicolas Didych en accompagnement CEPA
©IZIPest

Dans le domaine de la lutte antiparasitaire, la norme EN 16636 occupe une place stratégique pour les professionnels cherchant à améliorer leurs pratiques, à conquérir des marchés et pérenniser leur clientèle. Seulement voilà ! Pour obtenir la certification CEPA, les entreprises vont devoir être auditées par des organismes de certification indépendants (Bureau Veritas et FCBA). Nombre d’entre elles décident donc de se faire accompagner pour préparer cet audit, et obtenir le graal haut la main ! L’organisme de formation IZIPest, connu pour le certibiocide, le certiphyto et les formations techniques qu’il dispense dans la France entière, propose également cet accompagnement. Le formateur Nicolas Didych apporte sa culture managériale acquise au sein de grands groupes, avec un objectif clair : renforcer la sérénité, la sécurité et la qualité dans les opérations de l’exploitation.

Par Hélène Frontier

Sandrine Esposito, de la société Élite 4D, a été la première à bénéficier de cette offre il y a trois ans. Au début du projet, elle s’est beaucoup interrogée sur l’ensemble des points de contrôle. Grâce à l’accompagnement CEPA et par la suite l’audit, elle a réalisé l’étendue de son savoir-faire : les écarts ne seraient en effet pas nombreux. Nicolas Didych a ainsi facilité le repérage des axes d’amélioration qui lui permettraient de devenir CEPA Certified avec succès. Elle a donc optimisé tous ses process et connaît un succès constant depuis près de deux ans. Aujourd’hui, Sandrine accorde encore plus d’importance à ses employés, leur rend visite sur les chantiers et met en œuvre un plan de formation. Elle se prépare actuellement pour que les entretiens annuels soient réalisés de manière optimale.

Accompagnement CEPA par IZIPest : des stratégies de lutte pour une gestion intégrée

L’accompagnement terrain : le nerf de la guerre

L’accompagnement CEPA par IZIPest se distingue par une approche personnalisée et terrain, axée sur l’optimisation des pratiques professionnelles en lutte antiparasitaire. Nicolas Didych, l’expert derrière ce service, explique que tout commence par un état des lieux exhaustif. Cette étude permet d’identifier les points à risque et les méthodes employées par la société.

Le diagnostic initial est primordial, que ce soit pour le commercial qui fait un chiffrage ou pour le technicien sur le terrain.

Nicolas Didych, IZIPest

Une grande importance est accordée à la stratégie de lutte, notamment au diagnostic préalable à tout traitement. Ce diagnostic est clé pour cibler les actions et éviter les erreurs coûteuses en temps et en ressources. « Le diagnostic initial est primordial, que ce soit pour le commercial qui fait un chiffrage ou pour le technicien sur le terrain », explique-t-il.

Aussi met-il l’accent sur les informations et la formation en accompagnant les techniciens sur le terrain. Par exemple, lors d’une intervention dans un hôpital psychiatrique pour une intervention punaise de lit, il a pu conseiller un technicien sur l’utilisation de traitements plus efficaces, lui faisant économiser un temps de travail précieux.

Portrait de Nicolas Didych, formateur chez Izipest

Nicolas Didych | ©IZIPest

Gestion intégrée : le bon produit à la bonne dose

L’approche IZIPest encourage l’adoption de la lutte intégrée, qui englobe les questions d’environnement. Elle privilégie l’usage de méthodes moins invasives, et les méthodes de détection et de surveillance, que ce soit pour les rongeurs ou pour les insectes. Enfin, la gestion intégrée des espèces évolue vers l’utilisation raisonnée des solutions chimiques – seulement si nécessaire et la chimie de synthèse en dernier recours.

Le but ultime est l’obtention de la certification CEPA, qui valide que le travail réalisé est qualitatif. Mais au-delà de ça, l’objectif est d’améliorer la qualité de service et la sécurité dans l’entreprise. Nicolas Didych remarque une tendance positive : les PME sont de plus en plus réceptives à ces changements.

La partie managériale selon IZIPest

La norme EN 16636 ne se limite pas à la technique. Elle englobe une dimension managériale forte, axée sur l’humain et l’éco-responsabilité, malgré certains défis persistants dans les grandes structures. Le volet managérial du programme d’accompagnement CEPA se concentre sur la valorisation du personnel, une dimension que Nicolas Didych trouve particulièrement gratifiante.

Il est essentiel de s’adapter continuellement pour garantir la qualité du service et, par extension, la satisfaction du client.

Nicolas Didych, IZIPest

La norme CEPA incite les employeurs à s’investir dans le bien-être et le développement professionnel de leurs salariés. Elle est aussi applicable aux sociétés unipersonnelles, encourageant les propriétaires à prendre soin d’eux-mêmes et à préparer le terrain pour de futures embauches.

Au cours des accompagnements CEPA, les formateurs proposent une série d’astuces pour gérer les entretiens annuels et identifier les axes d’amélioration. Ainsi, si l’employeur détecte un problème, il met en place un plan d’action. Cela met donc en avant l’importance de la dimension humaine dans le management.

Nicolas Didych observe que les choses évoluent favorablement depuis cinq ans. « La norme encourage une approche environnementale responsable en lutte antiparasitaire, de la sélection des stratégies aux méthodes utilisées, tout en préservant la santé humaine et animale », indique-t-il.

Le formateur note en revanche que dans les grandes entreprises, la diffusion de ces bonnes pratiques peut être entravée par la complexité des structures managériales. Il pointe également que certains référents techniques peuvent avoir des méthodes de travail obsolètes. Par conséquent, il souligne l’importance d’être accompagné pour moderniser les pratiques. « Il est essentiel de s’adapter continuellement pour garantir la qualité du service et, par extension, la satisfaction du client », résume-t-il.

Établissement de protocoles sécurisés et efficaces pour la lutte anti-nuisibles

Nous nous opposons à l’approche du copier-coller et insistons sur la nécessité de réadapter continuellement les méthodes en fonction de la segmentation client de la société de 3D.

Nicolas Didych, IZIPest

L’élaboration des modes opératoires est une phase cruciale lorsqu’on accompagne les entreprises en matière de gestion des espèces et de santé publique. « Ce n’est pas simplement une question de documentation, explique Nicolas Didych. Il s’agit de créer des process sur-mesure qui répondent aux besoins spécifiques de chaque exploitation. »

Forts de leur expérience antérieure, où les formateurs ont conçu des processus adaptés à divers secteurs comme l’agroalimentaire, le Pharma, et le domaine des bailleurs sociaux et privés, ces derniers revendiquent l’expertise nécessaire pour guider les sociétés de prestation de services de manière efficace.

« Un des principes fondamentaux que nous tenons à souligner est que chaque intervention doit être personnalisée : il n’y a pas de formule unique » prévient-il. Et d’ajouter : « Nous nous opposons à l’approche du copier-coller et insistons sur la nécessité de réadapter continuellement les méthodes en fonction de la segmentation client de la société de 3D. »

Le véritable atout dans cette démarche, c’est la précision. Comprendre où se situe la plus forte concentration de nuisibles permet de cibler l’application des traitements pour un maximum d’efficacité. « L’objectif est de mettre le bon produit, au bon endroit, au bon moment, et en bonne quantité », récapitule l’expert.

IZIPest ne se contente pas de fournir un modèle standard donc. Chaque protocole est personnalisé en fonction de la segmentation client. Le suivi proposé assure également que ces processus répondent aux normes.

Consulter également : CEPA Certified, pour qui ? pour quoi faire ?

Gestion du stock et documents administratifs : l’approche IZIPest

La gestion des stocks

La gestion globale de l’exploitation est cruciale. Cela inclut plusieurs aspects, allant de la sélection des produits à l’administration des déchets et aux formalités réglementaires.

L’accompagnement CEPA inclut donc toute une partie sur la façon de gérer les stocks. Lors des inspections, il arrive à Nicolas Didych de trouver des articles périmés ou même interdits. L’importance de gérer correctement les stocks et les déchets est donc indéniable.

Il développe : « À cette occasion, j’explique souvent qu’il vaut mieux prendre des produits en dilution que des solutions prêtes à l’emploi. Non seulement c’est moins cher, mais en plus c’est moins toxique. Parfois je compare le grammage par litre d’une laque prête à l’emploi avec une émulsion concentrée formulée avec la même molécule. Et il n’est pas rare qu’il y ait plus de matière active dans un produit à diluer que dans le prêt à l’emploi. Ce sont des informations qui sont incluses dans les formations techniques IZIPest. Pourquoi je vais choisir du brodifacoum à la place du difénacoum, par exemple… »

Choisir le bon produit n’est pas donc simplement une question de coût. C’est aussi une question d’efficacité et de conformité réglementaire.

Accompagnement CEPA sur la partie adminsitrative

Didych considère ensuite les aspects logistiques : choix et aménagement des utilitaires du professionnel 3D, entretien des équipements, et même les contrats de sous-traitance. Tout cela doit être en adéquation avec le CEPA Certified.

Concernant les aspects réglementaires, Nicolas vérifie systématiquement la déclaration d’entreprise et les certibiocides. Depuis 2013, chaque société utilisant des biocides doit déclarer tous ses certibiocides en ligne. Des organismes tels que la DGCCRF ou la DREAL font ces vérifications de base en cas de contrôle.

Finalement, il réalise une étude minutieuse des assurances de responsabilité civile. Si des prestations ne sont pas couvertes, le risque en cas de litige est énorme.

Après la rédaction de toute la documentation, IZIPest propose un suivi effectué un mois ou un mois et demi plus tard. Cela permet de s’assurer de la bonne mise en œuvre et faire les ajustements nécessaires. L’accompagnement est toujours sur mesure, adapté à la dynamique de l’entreprise, que celle-ci opère dans le secteur de l’habitat, de la cosmétique ou de l’agroalimentaire. Cela permet un soutien à 360 degrés pour garantir une conformité optimale aux normes en vigueur.

Pour conclure, qu’il s’agisse de marchés exigeant la certification CEPA ou d’une initiative dictée par la CS3D, il est temps de penser à votre avenir. Et si la quête du Cepa Certified était le prétexte idéal pour repenser en profondeur la qualité et la sécurité de vos services ? Le CEPA n’est pas simplement un trophée, c’est un label. Faites le choix de la sérénité et de l’excellence…

Compléter votre lecture

ÉCRIVEZ-NOUS !

 Avez-vous des nouvelles sur le secteur de la lutte anti-nuisibles que vous souhaitez partager avec nous? 

Sollicitez la rédaction :  communication@hamelin.info

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
2
Bravo
1
Instructif
2
Intéressant
1

Découvrez aussi

commentaires clos