Science & Biodiversité

Journée mondiale de lutte contre les nuisibles

journée mondiale contre les nuisibles
@Hamelin

Ah, les nuisibles ! Ces petites créatures qui nous donnent du fil à retordre. Qu’il s’agisse de fourmis, de rongeurs, de termites, de cafards, de moustiques ou de punaises de lit, ces organismes sont connus pour propager des maladies, causer des destructions, ou constituer une nuisance. Pour sensibiliser le public à une gestion efficace des nuisibles, la Journée mondiale contre les nuisibles est célébrée chaque année le 6 juin. Intrigué ? Eh bien, plongeons dans le vif du sujet ! 

La Journée mondiale contre les nuisibles

Un saut dans l’histoire

La gestion des nuisibles remonte à 3000 av. J.-C., la première instance enregistrée provenant de l’Égypte ancienne. Les Égyptiens introduisaient des chats pour gérer les populations de rongeurs dans leurs greniers. À la même époque, les Sumériens utilisaient des composés de soufre comme insecticides. Plus tard, les Chinois employaient des fourmis prédatrices contre des nuisibles tels que les scarabées et les chenilles pour protéger les vergers d’agrumes. Ces méthodes traditionnelles ont évolué avec le temps, incorporant des techniques plus modernes et des répulsifs chimiques.

3000 AVANT JC. : la première solution antiparasitaire biologique

Les anciens Égyptiens utilisent des chats pour contrôler la population de rongeurs.

2500 av. J.-C. : le premier insecticide

Les Sumériens emploient des composés soufrés comme insecticides.

1879 : la première tapette à souris

James M. Keep brevète la première tapette à souris létale.

2017 : la première Journée mondiale contre les nuisibles et les ravageurs

L’Association chinoise de lutte contre les nuisibles lance la Journée mondiale des nuisibles à l’hôtel de Pékin.

L’initiative de la Journée mondiale contre les nuisibles

En réponse à la prise de conscience des impacts néfastes des pesticides chimiques sur l’environnement dans les années 1960, l’Association chinoise de lutte antiparasitaire a lancé la première Journée mondiale contre les nuisibles le 6 juin 2017. L’événement est un effort de collaboration avec la Fédération des associations de gestion des nuisibles d’Asie et d’Océanie, l’Association nationale de gestion des nuisibles et la Confédération des associations européennes de gestion des nuisibles.

Comment observer la Journée mondiale contre les nuisibles ?

Apprenez des techniques de lutte contre les nuisibles plus sûres

Si vous êtes préoccupé par les dégâts que les méthodes chimiques de lutte contre les nuisibles peuvent causer à l’environnement, cherchez des méthodes alternatives ou biologiques de lutte contre les nuisibles, comme des pièges mécaniques, des solutions à base d’extrait naturel… et tout autre produit de lutte contre les nuisibles naturel et respectueux de l’environnement.

Assistez à un événement de la Journée mondiale contre les nuisibles

Chaque année, diverses organisations comme la CS3D ou encore la BPCA organisent un événement pour la Journée mondiale contre les nuisibles. En y participant et en relayant l’information, vous pouvez en apprendre davantage sur les techniques de lutte contre les nuisibles innovantes.

Formation de chiens détecteurs de punaises de lit

Une méthode intéressante et en pleine expansion pour la détection de certains nuisibles, comme les punaises de lit, est la formation de chiens détecteurs de nuisibles. Grâce à leur sens aigu de l’odorat, les chiens peuvent être formés pour détecter ces petits envahisseurs bien plus efficacement que l’homme.

Quelques faits fascinants sur les nuisibles

  1. Les mouches goûtent avec leurs pieds

Incroyable, n’est-ce pas ? Les récepteurs gustatifs des mouches sont situés sur leurs pieds.

  1. Les cafards vivaient pendant la période jurassique

Ces petites créatures tenaces existent depuis plus de 200 millions d’années.

  1. Les ratons laveurs ont des mains

Ils ont des mains avec cinq doigts, qui sont assez agiles pour délacer des chaussures.

  1. Les moustiques aiment les pieds qui sentent

Les moustiques sont attirés par l’odeur des pieds qui transpirent et des chaussettes.

  1. Les bébés scorpions naissent vivants

Contrairement à de nombreuses autres créatures, les scorpions donnent naissance à leurs bébés vivants plutôt que de pondre des œufs.

Prévenir plutôt que guérir – la nécessité d’une gestion efficace des nuisibles

La Journée mondiale contre les nuisibles est un événement significatif qui nous rappelle l’importance de la gestion des nuisibles pour un environnement plus sain. À travers diverses activités et initiatives, nous pouvons tous jouer un rôle dans l’amélioration de la gestion des nuisibles dans nos propres maisons et communautés. Après tout, comme on dit souvent, « il vaut mieux prévenir que guérir ».

FAQs

  1. Qu’est-ce que la Journée mondiale contre les nuisibles ?

La Journée mondiale contre les nuisibles est une initiative de l’Association chinoise de lutte antiparasitaire, qui vise à sensibiliser le public à une gestion efficace des nuisibles. Elle est depuis reprise par les associations professionnelles de lutte antiparasitaire du monde entier !

  1. Pourquoi la Journée mondiale contre les nuisibles est-elle importante ?

Cette journée est importante car elle sensibilise à l’importance d’une gestion efficace des nuisibles pour la qualité de la vie humaine et végétale.

  1. Quand est célébrée la Journée mondiale contre les nuisibles ?

La Journée mondiale contre les nuisibles est célébrée chaque année le 6 juin.

  1. Comment les chiens peuvent-ils aider à détecter les nuisibles ?

Grâce à leur sens aigu de l’odorat, les chiens peuvent être formés pour détecter certains nuisibles, comme les punaises de lit, plus efficacement que l’homme.

  1. Quels sont les nuisibles les plus courants ?

Les nuisibles comprennent les fourmis, les rongeurs, les termites, les cafards, les moustiques et les punaises de lit. Et ce sont les fourmis qui remportent le palmarès des nuisibles les plus courants. Il y en a 10 quadrillions sur Terre, et on les trouve presque partout.

 

Merci à l’ensemble du secteur de la lutte antiparasitaire

Nous reprenons ici le joli message de Higiene Ambiental (la revue espagnole) et remercions l’ensemble de secteur pour ses efforts pour :

  • Utiliser des solutions plus efficaces, sûres et respectueuses, tant pour les personnes que pour l’environnement
  • Promouvoir la formation des professionnels du secteur, qui fournit des cadres et des techniciens plus qualifiés, qui agissent de manière sûre, efficace et appropriée
  • Former les générations futures aux stratégies de lutte intégrée contre les ravageurs, en privilégiant la prévention, dans lesquelles la vision One Health domine
  • La numérisation croissante de l’industrie de la lutte antiparasitaire et l’introduction de nouvelles technologies, qui améliorent la capacité de protéger la santé publique contre les vecteurs de maladies
  • Ouvrir le secteur à des initiatives innovantes, intéressantes et à forte valeur ajoutée, comme la science citoyenne
  • Professionnaliser le secteur et harmoniser l’industrie européenne de la lutte antiparasitaire avec la norme UNE-EN 16636:2015, qui a déjà huit ans d’expérience dans l’établissement de lignes directrices professionnelles claires.

Bonne journée de lutte antiparasitaire !

ÉCRIVEZ-NOUS !

 Avez-vous des nouvelles sur le secteur de la lutte anti-nuisibles que vous souhaitez partager avec nous? 

Sollicitez la rédaction :  communication@hamelin.info

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
54
Bravo
24
Instructif
35
Intéressant
53

Découvrez aussi

commentaires clos