Dératisation

Prévenir les infestations de rongeurs en 3 étapes

rat brun
©dennisjacobsen
Publicités
bannière podcast rat
Accueil » Prévenir les infestations de rongeurs en 3 étapes

Temps de lecture estimé : 7 minutes

La principale stratégie pour prévenir les infestations de rongeurs est de maitriser l’environnement à l’intérieur et autour de la maison. Voici trois conseils pour éviter les infestations de rongeurs.

Auteur : Hélène Frontier

Pour un contrôle efficace des rongeurs, la principale stratégie est de prévenir les infestations. Il faut donc effectuer un monitoring à l’intérieur et autour des bâtiments. Le professionnel doit donc éliminer tous les points d’entrée et de passage, les sources de nourriture et d’eau, et les possibles lieux de nidification. Le piégeage pourra aussi l’aider à surveiller l’activité des rongeurs. 

Pour éviter les infestations de rongeurs, bloquez les accès

Les souris peuvent se faufiler à travers un trou de la grosseur d’un centime. Les rats passent un trou de la taille d’un euro ! Pour prévenir les infestations de rongeurs, il faut les empêcher d’entrer dans les structures. Pour cela, il faut chercher les entrées et les points de passages à l’extérieur et à l’intérieur. Tout simplement, les points d’entrée laissent une « porte ouverte » à l’intrusion des souris et des rats. Les points de passage sont une porte ouverte à leur propagation dans le bâtiment.

Prévention contre les rongeurs de l’extérieur vers l’intérieur : les points d’entrées

Il vous faut vérifier et obstruer les points d’entrée des souris et des rats :

  • dans le toit,
  • autour des fenêtres et des portes,
  • autour du bâtiment,
  • au sous-sol et/ou vide sanitaire,
  • autour des trous laissant passer les câbles électriques, plomberie, tuyaux de gaz…

Les points de passage à l’intérieur

Une fois entrés à l’intérieur souris et rats vont pouvoir circuler. Vous devez donc chercher les points de passage :

  • à l’intérieur, sous et derrière les armoires de cuisine, les réfrigérateurs et les cuisinières,
  • dans les placards intérieurs près des coins du sol,
  • près de la cheminée,
  • à côté des portes,
  • autour des tuyaux sous les éviers et de la machine à laver, des tuyaux allant au chauffe-eau et au four, des bouches d’aération au sol du plancher et du séchoir,
  • à l’intérieur du grenier et de la buanderie,
  • au sous-sol et/ou vide sanitaire.
  • entre le sol et la jonction du mur.

Lire également : Des rats à l’intérieur ? Ne faites pas entrer l’accusé !

Les dispositifs anti-intrusion pour éviter les infestations de rongeurs

Une fois que le professionnel de la lutte antiparasitaire connait les points de passage, de cheminement et de propagation des nuisibles, il faut y remédier. Les dispositifs anti-intrusion empêchent la pénétration des rongeurs dans les bâtiments. Ils contribuent à rendre la lutte anti-rongeurs efficace.

Il existe sur le marché des mastics répulsifs pour prévenir les infestations de rongeurs. Ces pâtes ne contiennent pas de biocide qui constituent une barrière infranchissable pour les rongeurs. Elles colmatent tous les points de passages (fissures, lézardes, joints de connexion entre deux matériaux, joints de dilatation…).

Autre solution pour le professionnel : des laines de remplissage compressibles en acier. Ces tissus de remplissage s’installent facilement dans tous les trous et fissures. Elles permettent de calfeutrer les points d’entrées des rongeurs.

Le professionnel pourra aussi demander à son client de réparer les écarts dans les plinthes et de boucher les trous autour du bâtiment.

Il existe enfin des dispositifs à ultrasons anti-rongeurs, des solutions végétales ainsi que des appareils sismiques pour faire fuir les rongeurs. Lorsqu’elles sont utilisées correctement, ces solutions sont efficaces.

Prévenir les infestations de rongeurs en utilisant des pièges

Les pièges à rats et à souris servent à surveiller la présence de rongeurs dans et autour des bâtiments. Le professionnel de la lutte antiparasitaire devra choisir le piège approprié en fonction de la situation.

Comme vous le savez, les pièges à souris sont différents des pièges à rats. Certains pièges nécessitent un attractif pour attirer le rongeur. Vous pouvez utiliser la nourriture que le rongeur vient chercher sur place. Vous pouvez aussi utiliser des appâts placébo. Ces appâts sans biocides peuvent simplement attirer le rongeur. D’autres permettent de suivre le rongeur « à la trace » en examinant les traces d’urine et les excréments.

Vous positionnerez les pièges dans des endroits stratégiques. Les rongeurs n’aiment pas être exposés. Ils se déplacent le long des murs.

Dans les greniers, les sous-sols, les vides sanitaires et les autres zones où il n’y a pas de circulation humaine régulière, installez des pièges dans toutes les zones où il existe des preuves d’activité fréquente de rongeurs. Certains rongeurs, en particulier les rats, sont très prudents. Par conséquent, plusieurs jours peuvent s’écouler avant qu’ils ne s’approchent des pièges. D’autres rongeurs, comme les souris domestiques et les mulots sylvestres, sont moins prudents. Ils se font piéger plus rapidement.

Vous pouvez capturer les cibles vivantes. Vous pouvez aussi utiliser des pièges à glu. Mais l’utilisation de pièges à glu est actuellement sujette à débat. Assurez-vous de savoir ce que votre client pense de cette technique, et éventuellement les clients de votre client si vous intervenez dans un endroit fréquenté par du public. D’après le Centers for Disease Control and Prevention les pièges à capture vivante et les pièges à glu peuvent effrayer les souris capturées et les faire uriner. Comme leur urine peut contenir des germes, cela peut augmenter le risque d’exposition à des maladies.

Pour éviter les infestations de rongeurs, il penser aussi faut placer des pièges dans toutes les zones pouvant servir d’abri aux nuisibles. Les prédateurs naturels de rats et des souris (hiboux, faucons…), peuvent également aider à réduire le nombre de rongeurs à l’extérieur des bâtiments.

Lire également : 6 étapes pour lutter contre les rongeurs

Supprimez les sources de nourriture… et les sites de nidification des rongeurs

Le professionnel de la lutte anti-rongeurs doit veiller à ce que le bâtiment soit propre. Cela signifie qu’il faut supprimer toutes les sources de nourriture qui attire les rats et les souris. Il est nécessaire aussi de ranger lieux, c’est-à-dire d’éliminer l’encombrement.

Éliminer toutes les sources alimentaires qui attirent les rongeurs

Voici les conseils que le technicien hygiéniste peut donner à son client.

  • Conservez les aliments dans des récipients en plastique épais ou en métal avec des couvercles hermétiques.
  • Nettoyez immédiatement les aliments renversés et lavez la vaisselle et les ustensiles de cuisine peu de temps après leur utilisation.
  • Gardez les zones de cuisson extérieures et les grilles propres.
  • Rangez toujours les aliments pour animaux après utilisation et ne laissez pas les bols d’eau ou de nourriture pour animaux dehors pendant la nuit.
  • Placer les mangeoires à oiseaux loin de la maison et essayez de limiter l’accès à la mangeoire aux écureuils et des rongeurs.
  • Utilisez une poubelle en plastique ou en métal épais avec un couvercle étanche.
  • Gardez les bacs à compost aussi loin que possible du bâtiment (30 m ou plus, c’est mieux).
  • Conservez les céréales et les aliments pour animaux dans des récipients en plastique épais ou en métal avec des couvercles étanches. Le soir, les aliments pour animaux non consommés doivent être remis dans des récipients avec des couvercles.

Si les déchets sont stockés à l’intérieur, alors les conteneurs doivent être résistants aux rongeurs. Il faut les nettoyer fréquemment. Il faut aussi se débarrasser de ces ordures et déchets régulièrement, et ne pas laisser de l’encombrement.

D’autres conseils sont présents dans l’article Protéger les bâtiments des nuisibles en hiver.

Il faudra éliminer les sites de nidification possibles à l’extérieur des bâtiments. L’encombrement constitue des abris pour les souris et les rats. Donc il est nécessaire de se débarrasser de tout ce qui encombre. Autour des façades, il faut aussi tondre l’herbe et tailler les arbustes.

 

Source : Centers for Disease Control and Prevention

 

 

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
71
Bravo
23
Instructif
42
Intéressant
62

Découvrez aussi

commentaires clos