La meilleure façon de se protéger des moustiques

Moustique tigre sur une plante

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Accueil » Insectes volants » La meilleure façon de se protéger des moustiques



J’ai toujours entendu dire que les moustiques cessent de piquer en hiver parce que le froid les tue. Si c’est vrai, alors comment se fait-il qu’ils reviennent chaque printemps ?

Réponse de l’expert :

La diminution du nombre de moustiques piqueurs pendant les mois les plus froids est principalement due à un manque de chaleur, et non au fait que tous les moustiques sont morts. Les moustiques, comme la plupart des insectes, sont ectothermes. Cela qui signifie qu’ils ne peuvent pas générer leur propre chaleur corporelle.

Au lieu de cela, ils dépendent de la lumière du soleil ou d’autres sources extérieures pour se réchauffer. Les moustiques ont besoin de chaleur pour actionner leurs muscles de vol, nécessaires pour voler afin de trouver un repas ou un partenaire. 

Plus la température de l’air est élevée, plus les moustiques utilisent leurs ailes. Lorsque les températures commencent à chuter à l’automne, le manque de chaleur entraîne un relâchement des muscles de vol et les moustiques finissent par devenir inactifs.

Les moustiques utilisent la baisse des températures comme un indice de l’approche de l’hiver et se préparent aux mois froids à venir. La façon dont ils survivent à l’hiver peut varier d’une espèce à l’autre. Certains moustiques hivernent à l’état adulte en se cachant dans des terriers d’animaux, des trous d’arbres ou d’autres abris isolés. 

D’autres espèces supportent le froid au stade de l’œuf. À la fin de l’automne, la dernière génération de moustiques adultes pond des œufs qui restent dormants pendant les mois d’hiver. Lorsque la température de l’air se réchauffe et que les précipitations augmentent, généralement au début du printemps, l’éclosion des œufs se déclenche. Et la génération suivante de moustiques émerge. 

Quelques espèces passent même l’hiver à l’état de larves, armées de protéines antigel spéciales dans leur hémolymphe (sang d’insecte) qui les protègent contre les températures inférieures à zéro. Comprendre exactement comment les moustiques survivent aux températures extrêmes permet d’orienter nos efforts de gestion saisonnière, améliorant ainsi notre capacité à lutter contre ces importants nuisibles.

Quelle est la meilleure façon de me protéger en été des insectes piqueurs lorsque je travaille à l’extérieur? 

Réponse de l’expert :

Les moustiques, les tiques et autres insectes piqueurs font plus que des démangeaisons… Ils peuvent transmettre des maladies. 

Se protéger des piqûres d’insectes est donc un élément essentiel de la sécurité sur le lieu de travail. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour réduire le risque de vous faire piquer lorsque vous travaillez à l’extérieur. 

Tout d’abord, essayez de couvrir la plus grande partie possible de votre peau avec des vêtements de protection tels qu’une chemise à manches longues, un pantalon, des chaussettes et un chapeau. Les moustiques et autres mouches piqueuses sont souvent attirés par les couleurs sombres. Alors choisissez des vêtements plus clairs si vous en avez la possibilité. 

Certains vêtements et équipements de protection sont même prétraités avec de la perméthrine, un insecticide répulsif, et peuvent offrir un niveau de protection supplémentaire. Pour toute partie de la peau qui n’est pas couverte, la CS3D recommande d’utiliser des insectifuges homologués par l’EPA contenant au moins 20 % de DEET, de picaridine, d’huile d’eucalyptus citronnée, d’IR 3535 ou de 2 undecanone. 

Tous ces répulsifs offrent une protection contre les moustiques. Mais les produits contenant au moins 20 % de DEET sont les plus efficaces contre les moustiques, les tiques et autres parasites piqueurs. Si vous prévoyez d’utiliser un écran solaire, veillez à l’appliquer d’abord et à le laisser sécher avant d’appliquer l’insectifuge. Lorsque vous utilisez un insectifuge, lisez et suivez toujours les instructions de l’étiquette avant de l’appliquer.

Quels moustiques sont capables de transmettre le virus Zika ?

Réponse de l’expert :

La transmission du Zika est le plus souvent associée au moustique de la fièvre jaune (Aedes aegypti). Mais le moustique tigre (Aedes albopictus) est également un vecteur compétent du virus.

Ces deux moustiques sont présents dans les Caraïbes et sont des piqueurs agressifs pendant la journée. La distribution du moustique de la fièvre jaune se limite aux climats tropicaux et subtropicaux. En France, on le trouve principalement dans les départements français d’Amérique (Guadeloupe, Martinique, Guyane).

Le moustique tigre, quant à lui, est mieux adapté aux climats plus frais et a une distribution beaucoup plus large. En France métropolitaine, fin 2020, le moustique tigre est présent dans 64 départements selon l’Anses

Les deux espèces sont communément associées aux structures, se spécialisant dans la reproduction dans des récipients artificiels avec très peu d’eau. On a observé des larves de moustiques tigres se développant dans des récipients aussi petits que des capsules de bouteilles. En plus du traitement résiduel des sites de repos des moustiques adultes, il convient d’identifier et d’éliminer tout site de reproduction potentiel sur la propriété d’un client, y compris les gouttières de toit bouchées et les tuyaux d’évacuation des eaux de pluie.

La fièvre Zika est causée par le virus Zika. Les symptômes de la maladie sont les suivants : fatigue, douleurs articulaires et dorsales, fièvre, éruptions cutanées, maux de tête et rougeurs oculaires.

La plupart des personnes infectées par le Zika ne présentent aucun symptôme. Le plus alarmant est le lien entre l’infection par le Zika chez les femmes enceintes et une certaine anomalie congénitale chez les nourrissons appelée microcéphalie. La microcéphalie est la taille réduite de la tête en raison d’un développement incomplet du cerveau.

La microcéphalie peut entraîner toute une série de problèmes chez les enfants, notamment des retards de développement et des déficiences intellectuelles. Il est important de rappeler que les moustiques ne sont pas la cause de la fièvre Zika. Certains moustiques sont capables de transmettre le virus qui cause la maladie.

A lire également :

0 %

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Hamelin.

Hamelin.info

Actualités, Décryptage, Portrait, Interview.. Accédez au meilleur de l’actu des 3D ! Alors on se tient au courant?

1 newsletter / mois, promis !
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Hamelin.