Produitssponsorisé

Tracker 3D de 4Ware, le logiciel pour les pros de la lutte antiparasitaire

©4ware

Tracker 3D, qu’est-ce que c’est ? L’envie, la passion, le partage. De tout, de son propre savoir, de progresser, de faire avancer les autres, de connaître un métier, de s’y plonger. Pas tout seul. Avec les sachants. Des sachants ? Des femmes et hommes exprimant chacune et chacun un besoin personnel, professionnel, et ne trouvant pas d’écoute, ni adaptabilité, ni la qualité qu’elles demandent, l’anticipation du futur métier qu’ils souhaitent.

Auteur : Jean-Michel Granier de 4ware

La conception d’un logiciel tel que Tracker 3D peut s’aborder de plusieurs manières. Elle peut s’entrevoir par un concept simple.

En résumé, Tracker 3D, de 4Ware, c’est :

  • La qualité, plus que la quantité.
  • L’adaptabilité, plutôt que la rigidité.
  • L’écoute, plutôt qu’une fin de non-recevoir.
  • La rigueur, plutôt que l’à peu près.
  • L’anticipation, plutôt que les freins.

Bannière 4ware

Tracker 3D, l’utilisateur d’abord

L’utilisateur qui participe à son propre outil. Qui va aider d’autres sachants, une équipe de développeurs de logiciels confirmés, à comprendre parfaitement ses attentes, à les conceptualiser. Et, à financer son projet.

La conception participative, ou la co-conception, le développement de logiciel participatif… On retrouve couramment ces notions sous les termes codesignco-design et design participatif.

C’est une méthode de travail qui implique l’utilisateur final, lors d’un processus de développement et de conception d’un produit ou d’un service. Il s’agit donc d’une méthode de conception centrée sur l’utilisateur, où l’accent est mis sur le rôle actif des utilisateurs. Vous, les opérateurs et les opératrices de lutte antiparasitaire.

Lors de cette « coconception », il se crée alors un lien très fort, puissant, entre l’équipe de conception et l’utilisateur, ou entre l’entreprise et le client dans un cadre commercial.

Ce lien permet un partage d’informations et de valeurs, et donc une fidélisation dans le cadre d’une relation commerciale. L’expérience de travail collaboratif, dans une approche de type économie de la fonctionnalité, fait déjà partie de l’expérience d’achat du produit, une sorte de service associé.

Tout se joue sur la confiance

Confiance de l’entreprise dans l’accompagnement par ses futurs utilisateurs, par leur financement initial, leur implication. L’entreprise consacre toute son énergie sur un objectif. Et un seul. Sa source de revenus ne provient pas, la plupart du temps, d’un financement bancaire, ou d’investisseurs. Non. Il provient de ses futurs utilisateurs. Elle a besoin d’eux, de leurs retours, de leurs idées, de leur savoir, de leur patience, de leur enthousiasme.

Confiance des clients dans l’aboutissement du projet, dans l’entreprise qui le mène, avec eux, jour après jour, dans son implication. Les clients ont besoin d’une solution, et il n’est pas question de confier leur destin à n’importe quel prix, à n’importe qui.

Bannière 4ware

Dans beaucoup d’entreprises de bonne taille, ayant un service informatique, un SI comme on dit, beaucoup de besoins naissent de manques, de l’évolution de l’activité, d’une nécessité d’adaptation à la concurrence, ou tout simplement pour rendre la vie des salariés plus simple. L’idée reste dans tous les cas, d’être efficace, car il s’agit, ni plus ni moins, d’être rentable.

La plupart du temps, des logiciels naissent grâce à des utilisateurs qui expriment un besoin, rédigent eux-mêmes le cahier des charges, font appel au SI, de temps en temps, testent, et ont une date fixe de « livraison » de leur outil logiciel. Les délais sont rarement respectés. Car l’urgence commande. Mais aussi parce qu’au bout de longs mois, il faut remettre en question des choix initiaux. Redéfinir des priorités. Le défaut du cycle en V.

Alors, ici aussi on pourrait parler de développement participatif. Sauf qu’il s’agit d’un développement « interne », financé par l’achat de journées de services à des sociétés externes et par les salaires versés aux salariés du SI interne.

Avec Tracker 3D, l’enjeu n’est pas le même

Pas du tout. Il ne s’agit pas d’un développement d’un progiciel qui sera ensuite mis sur le marché et accessible à un métier donné, à des professionnels ayant chacun un mode de fonctionnement, une perception de son métier.

Il s’ait de regrouper des énergies, des idées, de mutualiser ce développement pour le plus grand nombre, et de rendre financièrement accessible ce logiciel pour des TPE, PME en manque de trésorerie, ou pour de grands groupes désireux de faire baisser leurs coûts de possession.

Tout cela est possible grâce à des pionniers. Des entrepreneurs qui ont compris que c’est l’apport de plusieurs professionnels qui rend ce progiciel meilleur, presque du sur-mesure pour eux, et leurs collègues et surtout moins cher à son aboutissement.

Le développement de Tracker 3D, de 4Ware, est bâti sur presque 35 ans d’expérience en développement de logiciels. Et surtout dans une philosophie du développement participatif qui est née voilà 27 ans, lorsqu’une entreprise dans le monde du spectacle est venue sonner à la porte de Jean-Michel Granier, déjà connu pour ses précédents développements.

Le bouche à oreille. Pas d’internet. Les relations. Et puis, un an plus tard, c’est une autre société dans le monde de l’évènementiel hôtelier, puis encore une autre dans le négoce de textile, puis dans le monde du Vending – la Distribution Automatique et encore des dizaines d’autres projets et logiciels.

En collaboration avec des pros de la lutte antiparasitaire

Le développement participatif c’est accepter de ne pas avoir tout, tout de suite. C’est accepter l’idée que le logiciel n’est jamais terminé. Et que c’est grâce à ce système de partage qu’il prend vie.

De grands noms de l’industrie, de la banque, des services, ont ainsi financé leurs logiciels par ce système. Et des centaines d’utilisateurs dans le monde utilisent nos logiciels, sans forcément le savoir. Des millions d’internautes commandent aujourd’hui des voyages grâce à un cœur de réservation créé en 1999.

Tracker 3D est le fruit de toutes nos expériences, et notamment de celles acquises avec notre logiciel OTOVending. Déjà un logiciel basé sur un module Mobile, dès 1997, et toujours en service.

Le développement participatif renforce la confiance, la fidélisation, permet d’obtenir des logiciels en constante évolution, à l’épreuve du temps. Le Deal entre les Pionniers et les concepteurs permet ensuite à la communauté des utilisateurs d’obtenir un logiciel à leur image. Où l’humain passe avant le reste.

Lors du salon Parasitec, venez rencontrer les concepteurs et des clients de Tracker 3D, discuter de ce projet. Une autre manière d’aborder l’informatique et les nouveaux outils disponibles pour les acteurs du 3D.

Pour en savoir plus : un outil 4ware totalement dédié au métier 3D

Bannière 4ware

 

 

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
4
J'adore
1
Etonnant
1

Découvrez aussi

commentaires clos