DésinsectisationPartenaire

K-Othrine® Partix™, l’insecticide idéal contre les punaises de lit

une hôtelière devant un lit dans une chambre d’hôtel et un opérateur de lutte contre les punaises de lit
©Bayer
Accueil » K-Othrine® Partix™, l’insecticide idéal contre les punaises de lit

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Bayer lance K-Othrine® Partix™ sur le marché français, un nouvel insecticide large spectre. L’innovation a été présentée lors d’un webinar le 25 janvier 2022, qui focalisait son propos sur le contrôle des punaises de lits. Ce produit permet aussi de lutter contre les blattes, les araignées, les mouches et les guêpes.

K-Othrine® Partix™ permet de contrôler un large spectre de nuisibles sur n’importe quelle surface. La nouvelle technologie Partix™ améliore la biodisponibilité de sa matière active, la deltaméthrine. La biodisponibilité est la proportion de substance active qui atteint la cible. La deltaméthrine a fait ses preuves dans la boîte à outils des opérateurs de lutte antiparasitaire.

K-Othrine® Partix™, efficace rapidement même sur les surfaces poreuses

Les insecticides traditionnels et les surfaces poreuses

Les punaises de lit se déplacent essentiellement sur du bois, de la tapisserie, du plâtre, du tissu. En regardant ces surfaces au microscope à balayage, on constate qu’elles ne sont pas lisses. Les microfissures et porosités qui les composent vont absorber des produits pulvérisés et donc leur matière active.

Les formulations traditionnelles sont peu adaptées à ces surfaces poreuses. En effet, lorsque la dose – homologuée efficace pour le produit – est pulvérisée sur une surface poreuse, l’eau et la substance active sont absorbées. Par conséquent, la quantité disponible de matière active est trop faible pour tuer l’insecte ciblé. Ce sous dosage provoque :

  • moins de contact avec la cible,
  • un traitement inefficace (et donc une insatisfaction de la part du client),
  • un risque d’apparition de résistance à l’insecticide.

K-Othrine® Partix™ et les surfaces poreuses

Bayer lance K-Othrine® Partix™, une nouvelle formulation pour remédier à ce problème. Et c’est un atout majeur, notamment pour le contrôle des punaises de lit.

K-Othrine® Partix™ utilise une nouvelle technologie de formulation brevetée. Cette technologie est une exclusivité Bayer, elle repose sur une substance active, la deltaméthrine. « Cette formulation n’a aucun équivalent sur le marché aujourd’hui », précise Renaud Paumelin, Chef de Marché Hygiène Publique et Rurale. En effet, elle est particulièrement adaptée à toutes les surfaces dont les surfaces poreuses.

Au microscope, on constate que la substance active est incorporée dans des particules larges et solides. Ces particules ne se perdent pas dans les microfissures des surfaces poreuses. Donc, la substance active (la deltaméthrine) va rester en surface du support. Elle va donc rester biodisponible pour les insectes cibles.

Comme elles sont larges, les particules empêchent l’absorption la substance active par la surface même si elle est poreuse. Comme elles sont solides, elles protègent la substance active et augmente sa biodisponibilité et son efficacité jusqu’à 12 semaines. Ainsi, la dose appliquée est réellement celle qui est présente sur les supports. Il y a donc moins de sous dosages (les sous-dosages peuvent entraîner des résistances).

Cette dose que l’on va appliquer, c’est réellement celle qui va rester présente en surface sur le support. C’est pourquoi on obtient une bonne rémanence du produit, jusqu’à 12 semaines d’après les tests.

Une innovation Bayer

Les évolutions réglementaires et environnementales laissent peu de place à l’arrivée de nouvelles substances actives ou des nouveaux modes d’action. « Si de nouvelles matières actives arrivent sur le marché, leurs doses resteront faibles dans les formulations », indique Renaud Paumelin. Ainsi, une partie de la recherche et du développement chez Bayer consiste à améliorer les formulations pour augmenter l’efficacité des matières actives existantes.

K-Othrine® Partix™ : insecticide polyvalent et adapté à tous types de surface

Lors de son intervention, Bachir Hamidat, Responsable technique, a expliqué les différents types de formulations insecticides. Chaque formulation correspond à un type d’utilisation et de surface.

tableau des différents type de formulations insecticides montrant que K-Othrine Partix est un insecticide adapté à toutes les surfaces, même poreuses

 

Le schéma ci-dessus recense les différentes formulations existantes. Sur la gauche, il y a des formulations à grosses particules. Elles sont adaptées aux surfaces rugueuses et poreuses. On retrouve des :

  • type granulés dispersibles WG (formulations solides),
  • des poudres mouillables WP (formulations solides),
  • des formulations micro encapsulées CS, où la substance active se libère lentement.

Les formulations à grosses particules servent surtout pour des traitements résiduels. Le technicien hygiéniste recherche la rémanence du produit dans le temps.

Sur la droite, on a des formulations à petites particules, liquides, qui sont adaptées aux surfaces lisses et non poreuses :

  • des suspensions concentrées SC,
  • des émulsions aqueuses EW,
  • des concentrés émulsionnables EC.

Les émulsions aqueuses et les concentrés émulsionnables sont souvent formulés à base de solvants. Ces solvants permettent une meilleure pénétration à travers la cuticule des insectes. Avec ces formulations, le technicien hygiéniste cherche plutôt la rapidité d’action de l’insecticide. Elles sont très adaptées en pulvérisation directement sur les insectes ou en nébulisation.

La formulation Partix™, quant à elle, est adaptée à tout type de surface aussi bien en termes de rémanence qu’en termes de rapidité d’action, comme le prouvent les essais menés en laboratoire.

K-Othrine® Partix™, efficace et rémanent sur 3 mois : les tests en laboratoire

Les essais ont été menés sur 3 mois et sur 3 surfaces poreuses : bois, papier peint et plâtre.

« Pour mener les tests, nous avons effectué deux applications de produits en traitement de surface », explique Bachir Hamidat. Aucun produit n’a été appliqué par la suite. Une fois le produit séché, les insectes ont été mis en contact sur les surfaces. C’est donc bien du traitement résiduel et les insectes n’ont jamais été en contact avec le produit fraîchement pulvérisé. « Nous avons implanté 30 punaises de lit à J0, puis nous avons réimplanté 30 punaises de lit à J5, J 15… pendant trois mois (12 semaines) pour voir l’efficacité du produit dans le temps. »

Conclusion des essais

Les résultats démontrent une très bonne efficacité du produit sur les trois supports. En effet, sur une période d’essai de trois mois, K-Othrine® Partix™ contrôle 100% des punaises de lit :

  • entre 4 et 7 jours sur du papier peint,
  • en 4 à 5 jours sur du plâtre,
  • et en 4 à 5 jours sur du bois.

En plus de l’efficacité de la solution quel que soit le type de surface, les tests permettent d’observer aussi une très bonne rémanence en traitement résiduel. La formulation Partix™ protège effectivement la substance active de la dégradation pendant les trois mois.

En effet, on constate que l’efficacité du produit de la solution est équivalente au début des essais et à la fin. Il n’y a donc pas de perte d’efficacité dans le temps et la rémanence sur les 3 mois est largement atteinte.

« Nous avons besoin que le produit reste actif sur les surfaces pour tuer les punaises qui n’ont pas été touchées lors de la pulvérisation car nous savons qu’il est impossible de toutes les atteindre pendant le traitement », indique Bachir Hamidat.

Ainsi, le produit reste efficace et protège même entre les applications des différents programmes de lutte contre les punaises de lit.

Punaises de lit et protocoles de traitements avec K-Othrine® Partix™

Il n’y a pas besoin de matériel spécifique pour appliquer K-Othrine® Partix™. Cette formulation est un liquide concentré qui s’applique de la même manière que les produits classiques. Le produit a un doseur intégré qui permet de le doser facilement pour un pulvérisateur à dos.

Avec K-Othrine® Partix™, le professionnel est en cohérence avec les protocoles de traitements punaises de lit validés par les autorités compétentes. Une première application permet une bonne action choc avec la deltaméthrine (après mise à nu de la pièce traitée). 10 à 15 jours plus tard, le professionnel procède à une deuxième application pour toucher les adultes qui sont issus des œufs nouvellement éclos. Cette deuxième application peut être réalisée avec un autre produit ayant un autre mode d’action. Bayer conseille d’alterner les différents modes d’action. Le professionnel peut enfin terminer le troisième traitement (3 à 4 semaines après le second) pour bénéficier de la rémanence très importante de K-Othrine® Partix™ (avec un démontage partiel de certains éléments de la pièce).

En outre, les autres méthodes disponibles dans la boîte à outils du professionnel de la lutte anti-nuisibles sont compatibles et complémentaires. Le nouvel insecticide a une très bonne résistance à la chaleur. Donc si l’opérateur utilise des méthodes thermiques, le produit va garder son efficacité.

fiche d'identité de K-Othrine Partix, l'insecticide adapté à toutes les surfaces, même poreuses

Visionner le webinar Réussir son traitement punaises de lit | Bayer

 

Que pensez-vous de cet article?

J'aime
32
Bravo
4
Instructif
29
Intéressant
31

Découvrez aussi

commentaires clos