La formation Certiphyto : À qui s’adresse-t-elle ? Pour quelles raisons ?

certiphyto

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Afin de renforcer la formation à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques (ou phytosanitaires), communément appelés pesticides, tout utilisateur ou distributeur de produits phytopharmaceutiques à des fins professionnelles doit posséder un certificat d’aptitude obligatoire. Le certificat doit également être présenté pour l’achat de pesticides à usage professionnel.

En raison de la dangerosité potentielle des produits phytopharmaceutiques , la vente de ces produits est réglementée : les distributeurs (grossistes, détaillants et fournisseurs) ne peuvent vendre ou distribuer à des utilisateurs non professionnels que des produits dont l’autorisation comporte la mention « emploi autorisé dans les jardins ».

La vente de produits ne comportant pas la mention « emploi autorisé dans les jardins » est strictement réservée aux acheteurs professionnels titulaires d’un certificat Certiphyto.

De même, tout professionnel (cadre, technicien, ouvrier, employé, entrepreneur individuel…) qui utilise des produits phytopharmaceutiques doit être titulaire d’un certificat Certiphyto :

  • Dans les secteurs de la distribution, de la prestation de services et du conseil
  • Pour l’utilisation directe des pesticides : agriculteurs et salariés agricoles, forestiers, agents des collectivités territoriales notamment

Tous les usages de produits phytopharmaceutiques sont concernés, qu’ils soient agricoles, forestiers ou non agricoles (parcs publics, cimetières, terrains de sport ou de loisirs, voiries et trottoirs, zones industrielles, terrains militaires, aéroports, voies ferrées, expérimentation).

En fonction de l’activité professionnelle et du niveau de responsabilité, il existe 5 types de certificats individuels :

  • Conseil à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques
  • Mise en vente, vente et distribution à titre gratuit de produits phytopharmaceutiques
  • Utilisation des produits phytopharmaceutiques dans la catégorie décideur en entreprise soumise à agrément
  • Utilisation des produits phytopharmaceutiques dans la catégorie décideur en entreprise non soumise à agrément
  • Utilisation des produits phytopharmaceutiques dans la catégorie opérateur

Chaque certificat a une durée de validité de 5 ans.

Je suis un PCO qui travaille pour l’instant dans le milieu industriel et chez les particuliers. J’aimerais m’orienter vers le secteur agricole, quelles sont les formations nécessaires ?

Olivares : Oui et non. Oui dans le sens où il y a tout une partie du référentiel du certibiocide qui correspond au référentiel du certiphyto. Surtout les généralités on y retrouve pas mal de point commun par contre s’il veut se lancer dans le traitement phytosanitaire c’est évident qu’il va lui manquer toute la partie connaissances du végétal. Le détenteur du certibiocide est déjà en quelque sorte averti. C’est juste la cible qui diffère. En tout ce sont des formations complémentaires pour respecter les bons usages mais cette fois pour protéger le végétal ou un produit d’origine végétal à la différence du certibiocide qui sera uniquement des traitements sur des supports inertes.

Est-ce qu’un simple certificat de qualification professionnel CQP est suffisant pour exercer le technicien hygiéniste ?

Olivares : on peut toutefois exercer sans CQP parce que pour l’instant ce n’est pas une profession réglementée.  Le CQP applicateur est bien c’est un premier pas. Cependant vu la mission qu’à un technicien hygiéniste ce n’est pas suffisant.

Parce que déjà dans un premier temps il faut consacrer une bonne partie sur la biologie de la cible : la vie sociale, la gestation, l’alimentation de la cible etc… Ça prend un moment pour connaître le fonctionnement d’une punaise de lit, des fourmis, ou d’autres cibles potentielles, ensuite il faut également voir une autre dimension très importante qui sont les conditions d’usages, c’est-à-dire la zone d’intervention, que ce soit à la cantine scolaire, dans un milieu hospitalier ou chez un particulier…. Dans ces zones les conditions sociales ainsi que les facteurs limitant ne sont pas les mêmes, cela nécessite donc une formation approfondie pour connaître les délais et même le choix des matériels en fonction des usages autorisées.

Et pour finir il y a aussi toute la partie gestion qui manque énormément dans la profession : savoir établir un devis, savoir gérer les temps de travaux, etc…

Pour moi, pour être sérieux il faut une formation de technicien hygiéniste comme il y a des formations de techniciens agricoles.

A lire également :

0 %

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Hamelin.

Hamelin.info

Actualités, Décryptage, Portrait, Interview.. Accédez au meilleur de l’actu des 3D ! Alors on se tient au courant?

1 newsletter / mois, promis !
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Hamelin.